Les Bleus s'imposent en Bulgarie et font un grand pas vers la Russie

Malgré une seconde période très poussive, l’équipe de France l’a emporté par le plus petit des scores en Bulgarie, samedi, lors de l’avant-dernier match du groupe A des éliminatoires au Mondial 2018 (0-1). Les Bleus ont un pied et demi en Russie.

Les Bleus peuvent dire merci à Blaise Matuidi, auteur du seul but du match samedi à Sofia… REUTERS/Stringer

 

Du vent, de la pluie et un thermomètre qui affichait 4 degrés… Malgré une météo déplorable, les Bleus ont réussi à éviter le piège bulgare samedi à Sofia. Auteurs d’une entame parfaite ponctuée par un joli but de Matuidi dès la 3e minute – sur un service de Griezmann -, les protégés de Didier Deschamps ont ensuite semblé perdre leur football après la demi-heure de jeu et la sortie prématurée sur blessure de Kanté (cuisse gauche).

A la 36e minute, Lloris éteignait le feu dans la surface en réalisant un arrêt réflexe incroyable sur une tête de Kostadinov. En seconde période, les Tricolores confirmaient leur difficulté dans le jeu (0 tir cadré) mais faisaient preuve d’une belle solidité défensive à l’image de la charnière Varane-Umtiti, impériale.


Les Bleus, qui n’avaient plus gagné à Sofia depuis le 9 juin 1932, restent leaders du groupe A, malgré le carton de la Suède face au Luxembourg (8-0). Encore un succès mardi face à la Biélorussie et la France verra la Russie, contrairement aux Bulgares, officiellement éliminés.

Les notes des joueurs

Matuidi, Varane et Lloris décisifs, Grizou et Lacazette décevants
Lorsque Matuidi et Kanté sont titulaires ensemble avec les Bleus, c’est la victoire assurée (7 sur 7). En grande forme avec la Juve, l’ex-milieu de terrain du PSG a signé le seul but du match d’un tir croisé du gauche dans un angle fermé. Véritable plaque tournante du système de DD, le milieu de Chelsea est quant à lui sorti sur blessure à la 34e minute, début des ennuis tricolores, un signe qui ne trompe pas. Parmi les tops et les flops, mention spéciale à la défense qui, de Lloris à Varane en passant par Umtiti et Sidibé, a tenu le choc. La vraie déception de la soirée côté tricolore se situe sur le plan offensif, où Lacazette, Mbappé et Grizou n’ont pas été bons.


Et pour finir on a aimé :
L’arrière garde des Bleus qui n’a flanché qu’une seule fois en 90 minutes, malgré des absents de marque (Koscielny, Mendy, Kurzawa). Ce n’est pas un hasard si les Tricolores possèdent la meilleure défense du groupe A, avec seulement 5 buts encaissés.


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages