Les banques en ligne gagnent la confiance des Français

Les banques en ligne séduisent de plus en plus les Français. Selon l’UFC Que Choisir, un tiers des ouvertures de compte se fait aujourd'hui dans ce type d’établissement. Fortuneo, ING Direct ou encore Boursorama... Elles capteraient 600.000 nouveaux clients par an.

Des spécificités alléchantes

Si autant de Français optent pour la banque en ligne, c’est avant tout grâce aux tarifs très compétitifs. Avec peu ou pas d’agence, moins de salariés et une structure légère, elles peuvent se permettre de proposer des tarifs beaucoup moins élevés que ceux de banques classiques. Une Mastercard Gold est par exemple gratuite, sous conditions, dans les banques en ligne, alors qu'elle coûte environ 120 euros par an dans une banque traditionnelle.

Autre spécificité appréciée des banques en ligne : la possibilité de gérer entièrement son compte bancaire via son téléphone ou son ordinateur. Que vous soyez confortablement installé dans votre transat au bord de la piscine ou en pleine réunion, il vous est possible de consulter vos comptes ou d’effectuer des virements du bout du doigt. Les démarches sont simplifiées et paraissent plus limpides. En cas de problème, le client a également la possibilité de joindre un conseiller sur un créneau horaire bien plus étendu que chez une banque « en dur ». Dans la majeure partie des cas, il est possible de joindre sa banque au minimum de 9h à 19h, cinq jours sur sept, et le samedi pour certaines.

Pas encore l’égal des banques classiques

Bien qu’il y ait de nombreux avantages, les banques en ligne ne sont pour autant pas prêtes de remplacer les banques classiques. Le manque de contact humain direct reste un frein pour beaucoup d’entre nous. Sans personne physique à rencontrer, de nombreux Français restent encore réticents à mettre leur argent entre les mains d’une structure virtuelle.

La plupart des banques en ligne exige également des revenus mensuels élevés pour l'ouverture d'un compte. Pour une carte Visa Premier, Boursorama  réclame 2.400 euros net par mois, quand Fortuneo en demande 2.300 pour un compte avec Mastercard Gold. Si le client souhaite en revanche souscrire à un compte avec une carte Visa Classic ou Mastercard, il doit justifier d’un revenu net minimum de 1.200 euros chez Boursorama et de 1.500 chez Fortuneo. Les conditions sont donc bien plus abordables lorsque les services sont moindres.

La faible offre de produits bancaires, comme les assurances vie ou les crédits immobiliers, ralentit aussi la progression de ces banques. Aujourd’hui, seuls Hello bank !, Boursorama, et tout récemment ING Direct proposent des crédits à l’habitat. Beaucoup choisissent donc la banque en ligne comme leur banque secondaire.