Les assistantes maternelles finalement autorisées à accueillir des enfants, affirment les syndicats

Jade Toussay
·1 min de lecture
Les assistantes maternelles pourront finalement accueillir des enfants pendant la fermeture des crèches et établissements scolaires entre le 5 et le 26 avril.  (Photo: Westend61 via Getty Images/Westend61)
Les assistantes maternelles pourront finalement accueillir des enfants pendant la fermeture des crèches et établissements scolaires entre le 5 et le 26 avril. (Photo: Westend61 via Getty Images/Westend61)

CONFINEMENT - Les assistantes maternelles pourront finalement accueillir les enfants pendant les trois semaines où les crèches seront fermées, ont indiqué des sources syndicales à l’issue d’une réunion avec le gouvernement ce vendredi 2 avril, au lendemain d’un cafouillage de Matignon.

Après les annonces sur les nouvelles restrictions sanitaires, le gouvernement avait précisé que les assistantes maternelles ne pourraient pas accueillir d’enfants, s’appuyant sur une ”étude de l’Institut Pasteur qui montre qu’il y a plus de contaminations chez les assistantes maternelles que dans les écoles” et afin d’être “en cohérence” avec la fermeture des crèches. Mais quelques heures plus tard, Matignon faisait marche-arrière et affirmait que la décision n’avait pas encore été tranchée.

Elle l’a finalement été ce vendredi en fin d’après-midi.

“Les assistantes maternelles pourront finalement travailler et les Maisons d’assistantes maternelles (Mam) rester ouvertes dans un maximum de 10 enfants”, a déclaré à l’AFP Véronique Delaitre (FO), après une réunion avec le secrétaire d’Etat à l’Enfance Adrien Taquet.

Selon Lydia Loisel (Syndicat professionnel des assistantes maternelles), pour les employées vulnérables ou celles à qui les parents décideraient de ne pas confier leur enfant, un dispositif “d’indemnités exceptionnelles” sera mis en place comme lors du premier confinement.

Plus d’informations à venir...

À voir également sur Le HuffPost: Les crèches, écoles, collèges et lycées fermeront dès v...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.