L'équipe de Trump pour contester l'élection présidentielle en plein naufrage

Maxime Bourdeau
·Correspondant
·2 min de lecture
L'équipe de Donald Trump pour contester l'élection présidentielle coule à petit feu (photo d'illustration) (Photo: MAXIME BOURDEAU/LE HUFFPOST avec AFP)
L'équipe de Donald Trump pour contester l'élection présidentielle coule à petit feu (photo d'illustration) (Photo: MAXIME BOURDEAU/LE HUFFPOST avec AFP)

PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE - “Une équipe vraiment formidable”. Depuis qu’il a annoncé le groupe de personnes qui allaient l’aider à contester en justice la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle, Donald Trump les voit presque chaque jour se prendre les pieds dans tapis.

Le 14 novembre, le président américain disait pourtant y croire dur comme fer quand il écrivait sur Twitter avoir “hâte de voir l’ancien maire (de New York, ndlr) Giuliani conduire notre bataille judiciaire pour défendre NOTRE DROIT à des ÉLECTIONS LIBRES ET JUSTES. Joseph diGenova, Victoria Toensing, Sidney Powell et Jenna Ellis, une équipe vraiment formidable”.

Et ce, malgré la débâcle du 7 novembre. Rudy Giuilani était alors devenu la risée des médias et d’internautes (voir la vidéo ci-dessous) en organisant une conférence de presse, pour annoncer des recours en justice, devant le “Four Seasons Total Landscaping”.

Aucun rapport avec les fameux hôtels de luxe de la chaîne Four Seasons, qui avait immédiatement démenti toute relation avec cet événement quand le président l’avait annoncé sur Twitter (avant de supprimer son message). Non, la prise de parole s’est déroulée devant une entreprise du même nom, mais spécialisée dans l’entretien des espaces verts au nord-ouest de Philadelphie et installée entre un sex shop, un crématorium et un centre pénitentiaire. Un cafouillage qui reste inexpliqué et qui a sérieusement entamé la crédibilité des efforts judiciaires de Trump.

Rebelote quelques jours plus tard, quand le septuagénaire s’est cette fois fait rabrouer par un juge f&ea...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.