Leonardo DiCaprio promet 43 millions de dollars pour les îles Galápagos

·2 min de lecture

L'acteur américain Leonardo DiCaprio a annoncé la création d'un collectif visant à préserver l'archipel des Galápagos. 

Leonardo DiCaprio continue son combat pour protéger la planète. L’acteur américain a annoncé sur Twitter qu’il promettait d’offrir 43 millions de dollars (35 millions d’euros) pour mettre en œuvre de vastes opérations environnementales sur les îles des Galápagos. L'initiative, en partenariat avec Re: wild, une organisation fondée cette année par lui-même, un groupe de scientifiques renommés, la direction du parc national des Galápagos et des communautés locales, vise à «revégétaliser» cet archipel du Pacifique, habitat de milliers d’espèces rares.

«Plus de la moitié des zones sauvages restantes de la Terre pourraient disparaître au cours des prochaines décennies si nous n'agissons pas de manière décisive. C'est pourquoi aujourd'hui je suis ravi de lancer Re:wild pour aider à protéger ce qui est encore sauvage et à restaurer le reste», a écrit le messager de la paix de l'ONU sur son compte Twitter.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Quelles initiatives ?

Pour commencer, le collectif veut planter des végétaux afin de «ramener l'iguane rose, la tortue géante des Galápagos et le moqueur de Floreana (un oiseau, ndlr) au bord de l'extinction». D’après le «Guardian», Re: wild vise à terme la réintroduction de 13 espèces localement éteintes et la protection de 54 espèces sur l'île Floreana.

A lire:Leonardo DiCaprio. "Sauver la planète ou la détruire"

L'argent servira également à financer un programme d'élevage en captivité et d'autres activités comme la mesure de(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles