Normandie : L’entreprise de smartphones reconditionnés Remade reprise, 211 salariés licenciés

20 Minutes avec AFP

EMPLOI - Les représentants du personnel réclament le versement d'indemnités supralégales 

La justice a validé jeudi le rachat de la société normande Remade (smartphones reconditionnés) qui implique la suppression de 211 postes sur 328. Cependant, les représentants du personnel menacent de bloquer l’opération, au risque d’une fermeture totale, s’ils n’obtiennent pas des actionnaires des indemnités supralégales pour les licenciés.

Le tribunal de commerce de Rouen « a ordonné la cession » des actifs à la société Fourth Wave Technology (créée en 2019 par Suresh Radhakrishnan) malgré un prix de rachat « faible » de 3,3 millions d’euros. Le groupe Remade, basé à Poilley (Manche), près du Mont-Saint-Michel, et lancé en 2014, avait atteint un effectif de 680 personnes en 2019 avant d’être placé, avec ses filiales, en redressement judiciaire fin septembre.

Demande d’indemnités supralégales

Durant l’audience à huis clos du 9 janvier, dont le tribunal a publié un compte rendu jeudi, les administrateurs judiciaires avaient exprimé comme le parquet un avis favorable, soulignant la capacité du candidat à « échanger en tout(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Apple: Vos vieux iPhone et iPad perdent encore de leur valeur à la reprise
Clap de fin pour WhatsApp sur certains smartphones trop anciens
L’UE veut une même connectique et un chargeur unique pour tous les smartphones