L'OM met à pied "à titre conservatoire" son entraîneur André Villas-Boas

·2 min de lecture

L'Olympique de Marseille a annoncé mardi la "mise à pied à titre conservatoire" de son entraîneur André Villas-Boas, qui avait lui même fait part quelques heures plus tôt de sa volonté de démissionner, pour cause de désaccords sur la conduite du mercato.

Tensions à tous les étages à l'Olympique de Marseille. Trois jours après l'intrusion de supporters excédés au centre d'entraînement de l'OM, le club a annoncé, mardi 2 février, la "mise à pied à titre conservatoire" de son entraîneur André Villas-Boas, qui avait quelques heures plus tôt exprimé un désaccord d'ordre sportif en conférence de presse.

"Cette décision conservatoire est devenue inévitable compte tenu de la répétition récente d'agissements et d'attitudes qui nuisent gravement à l'institution Olympique de Marseille et à ses salariés qui la défendent quotidiennement", explique l'OM dans un communiqué.

"Les propos notamment tenus aujourd'hui [mardi] en conférence de presse à l'égard de Pablo Longoria, directeur général chargé du football, sont inacceptables. Son investissement exceptionnel ne saurait être remis en cause et a au contraire été salué par tous pendant ce mercato hivernal marqué par une crise sans précédent", ajoute le club dans ce communiqué.

"D'éventuelles sanctions seront prises à l'encontre d'André Villas-Boas à l'issue d'une procédure disciplinaire", conclut l'OM.

"Différences de vue sur la politique sportive"

Lors de la conférence de presse qui s'est tenue mardi à 13 h, Villas-Boas a annoncé à la surprise générale avoir présenté sa démission, évoquant un différend sur la gestion du mercato.

Le technicien portugais a notamment regretté la signature lundi soir de l'international espoirs français Olivier Ntcham.

"Je n'ai rien à voir avec cette décision, que j'ai apprise par la presse. C'est précisément un joueur pour lequel j'avais dit non. Il n'a jamais été dans notre liste et je n'étais pas pour. C'est pour ça que j'ai présenté ma démission, sans rien demander [financièrement, NDLR] à l'OM", a-t-il dit.

"Je veux seulement partir pour des différences de vue sur la politique sportive. Je n'étais pas au courant (pour Ntcham) alors qu'il y avait un 'gentlemen's agreement' (...). C'est un mec qui n'a rien à voir avec les caractéristiques de celui qui est parti [Sanson, NDLR]. Un principe a été cassé et ce n'est pas ma façon de travailler. Mon professionnalisme a été touché", a ajouté "AVB", qui a précisé qu'il n'avait par ailleurs appris le départ de son ailier Nemanja Radonjic "qu'à 22 h 30" lundi.

Avec AFP