L'entrée en Bourse de Snapchat en chiffres

Libération.fr
Snapchat, qui devrait entrer en Bourse cette semaine, est devenue en quelques années un phénomène de société.

L'application de partage de photos et de vidéos éphémères débarque à Wall Street. Sa valorisation devrait atteindre plus de 34 milliards de dollars.

Ça y est, c’est le grand jour. L’application mobile Snapchat a fait son entrée ce jeudi à la bourse de New York (NYSE). C’est plus la grosse introduction boursière d’une entreprise de la tech outre-Atlantique depuis celle de Facebook, en 2012. Le modèle économique de start-up, en forte croissance mais lourdement déficitaire, suscite encore toutes les interrogations. Pas de quoi effrayer les investisseurs qui se sont rués sur les actions Snap. Le titre de la société dirigée par Evan Spiegel s’est envolé à des sommets depuis le lancement de «l’IPO» : l’action qui valait 17 dollars ce matin et se négociait à la mi-journée à 24 dollars (+44%). A ce rythme, la valorisation de la nouvelle star de la Silicon Valley devrait atteindre au minimum les 34 milliards de dollars à la clôture. Dix milliards de plus que prévu… mais comme on dit à Wall Street, «même les arbres ne montent pas jusqu’au ciel». Retour sur la saga Snap en quelques chiffres.

Le chiffre d’affaires a presque quadruplé en 2016 pour atteindre plus de 400 millions de dollars, contre 58,7 millions en 2015. Une croissance phénoménale qui s’explique par l’explosion des recettes publicitaires en 2016 (+519%, à 360 millions de dollars). C’est la principale source de revenus de la start-up. Selon les experts, les recettes publicitaires pourraient tripler en 2017 pour atteindre un milliard de dollars.

de pertes en 2016

La start-up américaine a également creusé spectaculairement ses pertes l’an dernier: elles ont atteint 514,6 millions de dollars contre 372,9 millions de dollars un an plus tôt. C’est tout le paradoxe de Snapchat qui parie sur l’adage que les pertes d’aujourd’hui sont les investissements qui demain feront de la start-up un placement très rentable. Snapchat s’est lancée dans une stratégie de long terme qui consiste à élargir toujours plus sa base (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Des jeux vidéo axés sur la transmission
«Zelda», une série toujours aussi originelle
NintendoSwitch Un level de franchi
UE: 13 pays s’entendent sur un «socle européen des droits sociaux»
Wall Street baisse un peu après avoir atteint des records

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages