Vaccination antiCovid-19 : "Ça prend du temps, c'est compliqué", explique le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale en France

franceinfo
·1 min de lecture

"Le vaccin est difficile à transporter, difficile à conserver", a expliqué mercredi 30 décembre sur franceinfo le professeur Alain Fischer, pédiatre et immunologiste, président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale contre le Covid-19 en France, pour justifier le lent démarrage de la campagne de vaccination en France. L'acheminer dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), "ça prend du temps, c'est compliqué" a-t-il insisté avant de promettre une augmentation "croissante" du rythme de la vaccination.

franceinfo : Alors qu'il y avait de l'impatience autour du vaccin, moins de 100 personnes ont été vaccinées sur les trois premiers jours de la campagne de vaccination, pourquoi si peu ?

Alain Fischer : D'abord, nous vaccinons en premier chef les personnes âgées qui résident dans des établissements en longue durée, parce que ce sont les personnes de loin les plus fragiles, les plus vulnérables et aussi les plus exposées, si on pense aux différents "clusters" observés tout au long de l'année. Cette stratégie a une conséquence, elle force à aller plus lentement, car il faut savoir qu'il y a environ 14 000 établissements de ce type en France et que le vaccin est difficile à transporter, difficile à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi