L'enquête pour harcèlement sexuel visant André Téchiné classée sans suite pour prescription

Cette plainte avait été déposée à l'encontre du cinéaste par le comédien Francis Renaud à la veille de la cérémonie des César en février dernier.

L'enquête ouverte suite à une plainte pour harcèlement sexuel déposée par le comédien Francis Renaud contre le cinéaste André Téchiné a été classée sans suite pour cause de prescription, a appris l'AFP jeudi de source proche du dossier.

"Après examen (...), les poursuites pénales ne seront pas engagées au motif que les faits révélés ou dénoncés dans la procédure constituent bien une infraction mais le délai fixé par la loi pour pouvoir les juger est dépassé", a écrit le 4 juin le parquet de Paris au plaignant, selon cette source. L'avocate d'André Téchiné, Me Julia Minkowski, n'a pas souhaité commenter.

À la veille de la cérémonie des César marquée par de nouvelles accusations de violences sexuelles, lancées notamment par l'actrice Judith Godrèche, le comédien Francis Renaud, 56 ans, avait mis en cause le 1er mars André Téchiné dans une vidéo publiée sur X sous le mot-dièse "MeTooGarçons".

Deux jours plus tard, le procureur de la République d'Evreux, Rémi Coutin, avait indiqué que Francis Renaud avait "porté plainte contre M. Téchiné pour harcèlement sexuel, contre (le directeur de casting Gérard) Moulevrier pour agression sexuelle et contre X pour menaces de mort".

Il avait demandé la plus "plus grande prudence" face au détail des accusations concernant André Téchiné qui, d'après lui, n'apparaissaient "pas susceptibles d'être qualifié(es) de harcèlement sexuel".

Concernant la plainte pour agression sexuelle contre Gérard Moulevrier, le comédien évoquait, selon Rémi Coutin, "des caresses notamment sur son sexe à travers les habits" il y a "vingt ou vingt-cinq ans".

"À première vue", ces faits étaient "tous prescrits", avait ajouté le procureur. Selon une source proche du dossier, André Téchiné n'a pas été entendu au cours de l'enquête.

"J'ai été surpris par la vitesse relative avec laquelle le parquet de Paris", qui a récupéré la procédure, "a classé l'enquête", a indiqué jeudi à l'AFP Me Mathieu Croizet, avocat de l'acteur qui se dit "blacklisté par le cinéma".

"Je peux comprendre qu'il puisse y avoir prescription, mais qu'on fasse application de l'obligation d'enquêter au cas où", édictée dans une circulaire pénale début 2021 afin de découvrir d'autres potentielles victimes.

"Cette décision, bien qu'elle relève de l'évidence, est accueillie avec un grand soulagement", s'est félicitée Me Céline Bekerman, avocate de Gérard Moulevrier.

Réalisateur d'une trentaine de films éclectiques, André Téchiné, âgé de 80 ans, a été qualifié en 2017 de "géant du cinéma français" par le Festival de Cannes.

Article original publié sur BFMTV.com