"L'enjeu, c'est d'être indemnisé de la même manière, quelle que soit la taille de la boutique" s'inquiète la Fédération du commerce spécialisé

franceinfo
·1 min de lecture

"L'enjeu, ça va être de s'assurer qu'on soit indemnisé de la même manière qu'on soit dans une enseigne qui a plus de 5 000 salariés ou qu'on soit une boutique qui a dix personnes", a estimé ce samedi sur franceinfo Emmanuel Le Roch, délégué général de la fédération du commerce spécialisé Procos qui regroupe 300 enseignes et représente 850 000 salariés. Jean Castex, le Premier ministre, a annoncé vendredi soir la fermeture des centres commerciaux non-alimentaires de plus de 20 000 mètres carrés et des jauges renforcées.


La fermeture des centres commerciaux de plus de 20 000 mètres carrés est-elle plus acceptable à vos yeux que la distinction essentiel / non essentiel?

Je ne sais pas si elle est plus acceptable, elle est forcément toujours très compliquée à comprendre pour les gens qui sont fermés. C'est un choix différent qui a été fait par le gouvernement d'être dans un schéma de taille de galeries marchandes : en fait il ne s'agit pas que de grandes surfaces, mais bien de surfaces qui sont dans des lieux où il y a vingt mille mètres carrés.

Dans ce schéma-là, toute la difficulté, ça va être ensuite de s'assurer que ça a des conséquences positives pour la crise sanitaire. L'impact économique sera lui lié aux (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi