L'enfant tombé dans un trou de 35 mètres au Vietnam déclaré mort

Des sauveteurs sur le site où un garçon de 10 ans est piégé dans un puits de 35 mètres de profondeur dans une zone de construction d'un pont dans la province de Dong Thap au Vietnam, le 2 janvier 2023. - STR/AFP
Des sauveteurs sur le site où un garçon de 10 ans est piégé dans un puits de 35 mètres de profondeur dans une zone de construction d'un pont dans la province de Dong Thap au Vietnam, le 2 janvier 2023. - STR/AFP

Un enfant de 10 ans, tombé samedi dans un trou de 35 mètres de profondeur sur le chantier de construction d'un pont au Vietnam, a été déclaré mort mercredi par le vice-président du comité populaire de la province de Dong Thap (sud).

L'enfant, "piégé à l'intérieur d'une buse très profonde", souffrait "de plusieurs blessures" et n'avait "pas suffisamment d'oxygène pour tenir longtemps", a expliqué Doan Tan Buu.

"Nous avions donné la priorité au sauvetage du garçon. Cependant, les conditions font que c'est impossible pour lui d'avoir survécu", a-t-il ajouté devant les journalistes, sur le site du drame.

L'annonce du décès a été faite après consultation avec des experts médicaux, a-t-il affirmé. Thai Ly Hao Nam était tombé samedi dans un pilier creux en béton d'à peine 25 centimètres de large, coulé pour la construction d'un nouveau pont, alors qu'il semblait chercher de la ferraille.

Des centaines de personnes mobilisées

Les sauveteurs de la province de Dong Thap dans le delta du Mékong ont essayé de forer et de ramollir le sol environnant pour tenter de tirer le pilier vers le haut et d'extraire le jeune garçon, mais en vain.

Un tuyau en métal de 19 mètres de long avait été placé autour du pilier où le garçon était piégé pour tenter d'enlever la boue et de le faire sortir. Les sauveteurs sont déterminés à remonter le corps de l'enfant le plus vite possible pour les funérailles mais, selon le vice-président Doan Tan Buu, c'est "une tâche très difficile".

Depuis mardi, le Vietnam a mobilisé des centaines de soldats et d'ingénieurs pour essayer de sauver Thai Ly Hao Nam.

Article original publié sur BFMTV.com