L'EMA établit un lien entre le vaccin AstraZeneca et des cas de thrombose

·1 min de lecture
L'EMA ÉTABLIT UN LIEN ENTRE LE VACCIN ASTRAZENECA ET DES CAS DE THROMBOSE

ROME (Reuters) - Un lien peut être établi entre le vaccin AstraZeneca contre le COVID-19 et quelques rares cas thrombose veineuse cérébrale, a déclaré mardi un responsable de l'Agence européenne du médicament (EMA) dans une interview accordée au quotidien italien Il Messaggero.

"On peut le dire à présent selon moi, il est clair qu'il y a un lien avec le vaccin. Nous ne savons toutefois pas encore ce qui provoque cette réaction", a déclaré Marco Cavaleri, responsable de la stratégie vaccinale pour le COVID-19 à l'EMA.

Selon lui, l'EMA officialisera cet avis mais elle ne sera pas en mesure de dire dès cette semaine à quel public le vaccin devrait être réservé.

AstraZeneca, qui n'était pas immédiatement disponible pour commenter cette information, affirme que ses études n'ont pas démontré l'existence d'un risque plus élevé d'apparition de thromboses imputables à son vaccin.

Des cas de troubles thromboemboliques - très rares mais sévères - survenus chez des personnes ayant reçu ce vaccin peu de temps avant ont conduit plusieurs pays en Europe à restreindre son utilisation à certaines populations même si l'OMS et l'Agence européenne du médicament (EMA) ont réaffirmé que le bénéfice du vaccin du laboratoire anglo-suédois restait largement supérieur au risque d'effets indésirables.

(Giulia Segreti, version française Nicolas Delame, , édité par Marc Angrand)