Leila Chaibi, la France insoumise «L’action concrète lui plaît»

Libération.fr

Issue du mouvement associatif, Leila Chaibi est passée par le Nouveau Parti anticapitaliste avant d’atterrir au Parti de gauche en 2012. Elle est désormais «oratrice nationale» de La France insoumise et coordinatrice de son «espace politique».

«Contrairement à l’image autoritaire qu’il peut donner, Jean-Luc Mélenchon est à l’écoute. Par exemple, il demande souvent qu’on lui envoie par SMS des échos du terrain parce qu’il est conscient que sa popularité biaise sa perception de la réalité. C’est aussi quelqu’un de réactif. On lui propose des actions : il répond "fonce". Il fonctionne beaucoup à la confiance et peut être très drôle.

«La première fois qu’on s’est rencontrés, dans un café proche de la gare du Nord, j’ai été surprise qu’un mec comme lui, avec son expérience, puisse être aussi émerveillé des actions militantes qu’on menait. Il ne prend pas les gens de haut. L’action concrète lui plaît. Ça ne sert à rien de faire semblant devant lui. Il a aussi une capacité à se remettre en question, comme il a réussi à utiliser les réseaux sociaux pour être raccord avec le monde d’aujourd’hui. C’est peut-être un professionnel de la politique, mais c’est le seul qui propose de s’en aller une fois la Constituante élue.»



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Des idées fortes dans son programme et nulle part ailleurs
Pureté solitaire
Françoise castex, ex-eurodéputée «Un bâtisseur et un destructeur»
Mélenchon, dernière ligne gauche
Sophia Chikirou, la franche insoumise

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages