L'EI tue des dizaines de civils fuyant Mossoul

Des membres du groupe Etat islamique ont tué des dizaines de civils cherchant à fuir Mossoul (photo) ces derniers jours, rapportent des témoins. /Photo prise le 4 avril 2017/REUTERS/Andres Martinez Casares

ERBIL, Irak (Reuters) - Des membres du groupe Etat islamique ont tué des dizaines de civils cherchant à fuir Mossoul ces derniers jours, rapportent des témoins.

Plusieurs de ces habitants ont été pendus à des poteaux électriques.

L'Etat islamique est retranché dans une partie de Mossoul-Ouest, où il livre une résistance acharnée aux forces irakiennes lancées depuis octobre dernier à la reconquête de la métropole du nord de l'Irak, capturée par les djihadistes en juin 2014.

Un homme contacté par téléphone a dit à Reuters qu'il avait trouvé le cadavre mutilé d'un proche pendu à un poteau électrique dans le quartier de Tenek, avec trois autres hommes jeunes.

"Leur aspect était choquant. On n'a pas pu les décrocher et ils étaient là depuis deux jours", a-t-il dit.

Le conseil de sécurité de la région du Kurdistan a déclaré que le nombre de personnes tuées par les djihadistes lundi et mardi s'élevait à 140.

Dans la vieille ville, plus de 40 civils ont été tués alors qu'ils cherchaient à fuir, a déclaré un habitant du quartier de Farouk, où se situe la mosquée Al Nouri, toujours contrôlée par l'EI.

Un autre habitant de la vieille ville, dans le quartier de Chahouane, a déclaré qu'une famille de six personnes, dont une femme âgée, avait été tuée pour la même raison.

Une habitante du quartier de Yarmouk a dit avoir échappé de peu à la mort avec son mari et ses enfants, les djihadistes les ayant appréhendés alors qu'ils tentaient de fuir avec un groupe d'une trentaine de personnes.

"Ils ont pris nos sacs en pensant qu'il y avait de l'or ou de l'argent à l'intérieur et pendant qu'ils étaient affairés à vérifier le contenu, on a couru à travers les maisons en profitant de l'obscurité", a-t-elle dit.

"J'ai peur que les familles qui sont restées sous la coupe de Daech aient subi un terrible sort."

(Isabel Coles; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages