L'EI revendique une attaque au Nigeria, dit avoir tué 30 soldats

LE CAIRE (Reuters) - Le groupe Etat islamique a revendiqué une attaque perpétrée samedi dans l'Etat de Borno, dans le nord-est du Nigeria, au cours de laquelle l'EI dit avoir tué 30 soldats.

Un porte-parole de l'armée nigériane a déclaré pour sa part que l'attaque dans le village de Logomani avait été répousée samedi et que huit soldats avaient été blessés.

"Huit de nos soldats seulement ont été blessés, quatre ont depuis été évacués alors que les quatre autres reçoivent encore des soins", précise le porte-parole.

Dans son communiqué diffusé par son organe de propagande Amaq, l'EI a revendiqué l'attaque dans un village que le groupe a appelé Lomani.

L'Etat islamique en Afrique de l'Ouest (ISWA) est apparu en 2016 lorsque certains des membres du groupe Boko Haram ont décidé de faire scission.


(Nayera Abdallah avec Ahmed Kingimi à Maiduguri et Alexis Akwagyiram à Lagos; Arthur Connan pour le service français)