L'EI aurait détruit une partie du temple de Bel à Palmyre

Le groupe Etat islamique a détruit une partie du temple de Bel, un des monuments romains emblématiques de la ville syrienne de Palmyre, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). L'OSDH, qui cite des sources sur place, précise qu'il ne connaît pas encore l'ampleur des dégâts infligés à ce temple dédié au dieu Soleil, qui était dans un état de conservation remarquable. /Photo prise le 18 avril 2008/REUTERS/Omar Sanadiki

BEYROUTH (Reuters) - Le groupe Etat islamique a détruit une partie du temple de Bel, un des monuments romains emblématiques de la ville syrienne de Palmyre, rapporte dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). L'OSDH, qui cite des sources sur place, précise qu'il ne connaît pas encore l'ampleur des dégâts infligés à ce temple dédié au dieu Soleil, qui était dans un état de conservation remarquable. Le groupe djihadiste, qui s'est emparé de Palmyre il y a trois mois, a déjà détruit ce mois-ci un autre édifice du site antique, le petit temple de Baalshamine. (Sylvia Westall; Tangi Salaün pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles