L'EI assassine au moins douze personnes à Palmyre

Des membres de l'organisation Etat islamique ont assassiné au moins douze personnes au cours d'exécutions mises en scène à Palmyre, le site archéologique syrien repris en décembre par les djihadistes. /Photo d'archives/REUTERS/Omar Sanadiki

BEYROUTH (Reuters) - Des membres de l'organisation Etat islamique ont assassiné au moins douze personnes au cours d'exécutions mises en scène à Palmyre, le site archéologique syrien repris en décembre par les djihadistes, rapporte jeudi l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Quatre des victimes, des fonctionnaires et des enseignants, ont été décapitées près d'un musée, dit l'OSDH. Les huit autres, quatre militaires et quatre combattants rebelles, ont été abattus.

Certains des assassinats ont eu lieu dans l'ancien théâtre romain de Palmyre, où l'EI a déjà commis des exactions l'année dernière, dit encore l'OSDH.

Après avoir été chassés de Palmyre par une offensive des forces de Damas soutenues par l'armée russe, les combattants de l'EI ont contre-attaqué en décembre, reprenant la cité antique qu'ils avaient une première fois conquise en 2015.

(Tom Perry, Nicolas Delame pour le service français, édité par Tangi Salaün)