Législatives : qui est Raphaëlle Rosa, la candidate la plus jeune ?

Raphaëlle Rosa, candidate LR aux législatives dans la 8e circonscription de Moselle (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP) (AFP)

Raphaëlle Rosa, 18 ans, se présente dans la 8e circonscription de Moselle pour Les Républicains.

Jongler entre les épreuves du baccalauréat et la campagne des élections législatives. C'est l'agenda chargé de Raphaëlle Rosa, candidate LR dans la 8e circonscription de Moselle, à seulement 18 ans. Investie depuis le 10 avril alors qu'elle n'était pas encore majeure, la responsable jeunes LR lycéens de Moselle a tenté de concilier campagne électorale et épreuves du baccalauréat.

Depuis le passage des épreuves de spécialité début mai, elle explique "ne plus aller énormément au lycée" et se "concentre à fond sur la campagne", confie-t-elle à France Info. "Je me tiens quand même un peu à jour sur le programme et sur ce que font mes camarades de classe. Mais je me concentre vraiment sur les déplacements sur la circonscription, les porte à porte, collage d'affiches, boitage, tractage, etc. Parce que c'est la dernière ligne droite, il faut tout donner", ajoute-t-elle.

Une famille qui vote "plutôt à gauche"

À 18 ans, celle qui milite depuis deux ans au sein des Républicains vit encore chez ses parents. Un engagement plutôt étonnant alors que ses parents et cousins votent "plutôt à gauche", selon elle. Si la couleur du parti qu'elle défend semble étonnant dans sa famille, son père Robert rappelle que "son choix de parti lui appartient". S'il est "fier", il s'inquiète seulement de la voir évoluer dans ce "monde cruel" qu'est la politique, explique-t-il à CNews.

Un monde politique dans lequel elle a pour modèles Jacques Chirac, un "homme passionnant, et Rachida Dati, une "femme extraordinaire qui a réussi à se forger toute seule". Raphaëlle Rosa, qui souhaite "défendre les valeurs de la droite républicaine", se dit "profondément attachée au gaullisme". Si elle est élue, elle souhaite être une "députée de terrain", et "représenter la jeunesse et les habitants" d'Hayange (Moselle).

Elle veut être une "députée de terrain" et intégrer une université parisienne

Si elle se qualifie pour le second tour, l'entre-deux-tours risque d'être compliqué avec les épreuves de philosophie, prévues mercredi. Si elle obtient son bac, Raphaëlle Rosa espère intégrer une université parisienne, en droit ou en sciences politiques. Un programme qui semble difficilement conciliable avec son ambition d'être une "députée de terrain" en cas d'élection.

Son élection semble tout de même difficilement accessible, dans une circonscription remportée en 2017 par le candidat de la majorité Brahim Hammouche, qui se représente. Raphaëlle Rosa fera également face à Sébastien André (Reconquête), Claire David (Debout la France), Laurent Jacobelli (RN), Annick Jolivet (Lutte ouvrière), Céline Léger (NUPES), Anne-Catherine Levecque (POID) et Chariya Oum (Parti animaliste). En 2017 dans cette circonscription, la candidate LR Eliane Assioma-Costa avait terminé en cinquième position avec 7,71 % soit 2488 voix.

VIDÉO - Jean-Michel Aphatie : "Le naufrage de Valérie Pécresse est sans doute l’événement le plus spectaculaire"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles