Élections législatives : peut-on voter sans sa carte électorale ?

Dans dix-sept jours, 49,5 millions de Français sont appelés aux urnes. Parmi eux, certains n’ont pas leur carte électorale. Est-ce si vraiment si grave ?

Législatives : peut-on voter sans sa carte électorale ? (Crédit : Ludovic MARIN / AFP)

Après la large victoire du Rassemblement national dimanche lors des élections européennes, Emmanuel Macron a prononcé dans la foulée la dissolution de l’Assemblée nationale, obligeant les Français à voter pour élire les 577 nouveaux députés de la chambre basse du Parlement. Ces élections législatives anticipées se tiendront les 30 juin et 7 juillet prochains.

À dix-sept jours du premier tour, vous ne parvenez pas à remettre la main sur votre carte électorale ? Inutile de céder à la panique. Contrairement aux idées reçues, la carte électorale n’est pas du tout obligatoire pour glisser son bulletin dans l’urne. "Le jour du vote, il est recommandé de se présenter muni de sa carte électorale mais elle est facultative", renseigne le site service-public.fr.

Si vous n’avez pas vote carte d’électeur, il suffit simplement de présenter un document d’identité valable (pièce d’identité, passeport, carte vitale avec photo, permis de conduire…). À noter que la carte nationale d'identité et le passeport sont acceptés au bureau de vote même s'ils sont périmés. Ils doivent cependant être périmés depuis moins de 5 ans.

Mais alors, à quoi sert la carte électorale si elle n’est pas obligatoire les jours de vote ? En réalité, ce document permet de rappeler aux citoyens où ils doivent voter, ce qui n'est jamais inutile, surtout dans les grandes villes. Dimanche dernier, le député Aurélien Taché n’a ainsi pas pu voter car il s’est trompé de bureau de vote après avoir déménagé depuis les dernières élections. Un coup d’oeil sur sa carte électorale lui aurait évité ce désagrément. Le document fait surtout office de symbole républicain. "Surtout lors des cérémonies de citoyenneté quand une personne devient majeure et va voter pour la première fois. On lui donne sa carte d’électeur. C’est une façon de marquer son entrée dans la citoyenneté", indiquait en 2022 à Ouest-France Valérie Farrugia, avocate en droit public et spécialiste du droit électoral.

En revanche, même avec un papier d’identité valide, les personnes qui n’étaient pas inscrites sur les listes électorales avant lundi 10 juin ne pourront pas voter lors des élections législatives anticipées.