Législatives à Paris : les résultats du second tour par circonscription et en carte dans toute l'Ile-de-France

En Île-de-France, 71 circonscriptions étaient en jeu lors de ce second tour, alors que 26 candidats ont été élus au premier tour. Voici les résultats.

Ce dimanche 5 juillet, 71 des 501 circonscriptions qui étaient encore en jeu au second tour des élections législatives se situaient en région Île-de-France, où 26 candidats ont été élus dès le premier tour. Dans le détail, 9 circonscriptions étaient à pourvoir à Paris, 10 en Seine-et-Marne, 12 dans les Yvelines, 10 en Essonne, 9 dans les Hauts-de-Seine, 6 en Seine-Saint-Denis, 7 dans le Val-de-Marne et 8 dans le Val-d'Oise.

En Seine-et-Marne, les deuxième et cinquième circonscriptions concernaient les ministres Franck Riester et Frédéric Valletoux, toux deux arrivés deuxième derrière le Rassemblement national au premier tour. Les deux ministres ont été élus : Franck Riester a recueilli 54,4 % des voix face à Philippe Fontana (LR-RN) avec 45,6 % des voix. En ce qui concerne la deuxième circonscription, Frédéric Valletoux (Ensemble) a réuni 59,95 % des voix face à la candidate RN Ivanka Dimitrova (40,05 % des voix).

En Seine-Saint-Denis, Alexis Corbière (divers gauche) a été élu dans la 9e circonscription avec 57,16 % des voix face à Sabrina Ali-Benali (LFI-NFP) qui a recueilli 42,84 % des voix.

Dans les Hauts-de-Seine, Gabriel Attal était candidat dans la dixième circonscription. Il est arrivé en tête face à une candidate du Nouveau Front Populaire. Dans la neuvième circonscription, le ministre des Affaires étrangères Stéphane Séjourné était également candidat.

Dans le Val-de-Marne, la troisième circonscription faisait l'objet d'une triangulaire entre l'insoumis Louis Boyard, largement en tête au premier tour, face à un candidat RN et un candidat Ensemble, arrivé troisième mais qui s'est malgré tout maintenu. C'est Louis Boyard qui est arrivé en tête. La septième circonscription a placé Vincent Jeanbrun (LR) en tête, avec 50,67 % des voix devant Rachel Keke (LFI-NFP) qui a récolté 49,33 % des suffrages.

Certaines circonscriptions attiraient particulièrement l'attention. En Essonne, la huitième circonscription a vu la fin des 26 ans de mandat de Nicolas Dupont-Aignan, député souverainiste engagé dans une triangulaire : en effet, le candidat LFI-NFP Bérenger Cernon l'a emporté avec 40,52 % des voix. Nicolas Dupont-Aignan a lui recueilli 37,48 % des voix. Le dernier candidat de cette triangulaire, François Durovray (LR) a pour sa part récolté 22 % des suffrages.

À Paris, la troisième circonscription a été remportée par Léa Balage El Mariky (NFP), qui a récolté 53,41 % des suffrages. Son adversaire, le ministre Stanislas Guérini, a lui récolté 46,59% des voix.

À lire aussi :