Pour légaliser le cannabis, une proposition de loi transpartisane réunit des députés de LREM à LFI

·Journaliste et vidéaste
·2 min de lecture
Une photo prise le 25 février 2021 montre de la marijuana dans des sacs plastiques saisis à des revendeurs locaux lors d'une visite du ministre français de l'Intérieur à Marseille, dans le sud de la France (photo d'illustration). (Photo: NICOLAS TUCAT via AFP)
Une photo prise le 25 février 2021 montre de la marijuana dans des sacs plastiques saisis à des revendeurs locaux lors d'une visite du ministre français de l'Intérieur à Marseille, dans le sud de la France (photo d'illustration). (Photo: NICOLAS TUCAT via AFP)

CANNABIS - Légalisation inéluctable? Une proposition de loi transpartisane visant à légaliser le cannabis pour lutter contre les trafics a été présentée ce mardi 25 mai par le député LFI Éric Coquerel, avec pour objectif de maintenir la pression sur un sujet auquel l’exécutif est opposé.

Le texte de l’Insoumis est co-signé par 16 députés, principalement de gauche mais aussi deux appartenant au groupe LREM, Jean-Baptiste Moreau et Patrick Vignal, et un au groupe MoDem, Richard Ramos. Grand absent des signataires: les LR. Robin Reda avait pourtant porté aux côtés de deux députés LREM une mission d’information à l’Assemblée nationale pour la légalisation du cannabis.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Sous contrôle, de la production à la vente

La proposition sur la “lutte contre le commerce illégal de drogues” -son intitulé officiel- s’articule autour de trois axes: la prévention, la légalisation du cannabis et la sécurité. La lutte contre la drogue n’y est plus l’apanage du seul ministère de l’Intérieur, celui de la Santé étant amené à “assumer la coordination en matière de stupéfiants”.

L’idée centrale repose sur le fait qu’un cannabis légalisé, produit et commercialisé sous contrôle des pouvoirs publics, permettrait d’assécher les trafics et de mieux agir en matière de santé publique.

L’élu de Seine-Saint-Denis a dressé devant la presse un “bilan catastrophique” de la politique répressive suivie actuellement, “qui ne fonctionne ni pour freiner la consommation, ni pour freiner le trafic”. Et propose dans son texte des solution...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles