L'effondrement d'un hôtel en Chine fait 17 morts

·1 min de lecture
Des secouristes à la recherche de survivants, le 12 juillet 2021, après l'effondrement d'un hôtel à Suzhou (Chine). - CNS / AFP
Des secouristes à la recherche de survivants, le 12 juillet 2021, après l'effondrement d'un hôtel à Suzhou (Chine). - CNS / AFP

Le bilan définitif de l'effondrement d'un hôtel dans l'est de la Chine s'établit à 17 morts au terme des opérations de secours, a indiqué ce mercredi la télévision nationale. Le drame s'est produit lundi en milieu d'après-midi dans la grande ville touristique et historique de Suzhou, peuplée d'environ 12 millions d'habitants et située à environ 80 km à l'ouest de Shanghai.

Le précédent bilan faisait état de huit morts et neuf disparus. Le décès de ces neuf personnes dont les secours étaient sans nouvelles a été confirmé mercredi, a indiqué la télévision publique CCTV.

Les personnes sorties auparavant vivantes des décombres sont dans un état stable à l'hôpital, a précisé la chaîne.

Un hôtel ouvert en 2018

L'hôtel Siji Kaiyuan, de moyenne gamme, avait ouvert en 2018 et comprenait 54 chambres, ainsi qu'une salle de banquet, selon sa description sur le site de réservations touristiques Ctrip.

Mardi, CCTV avait diffusé des images de sauveteurs casqués en tenue orange, dégageant de petits débris à la main sur une pile de gravats et sous une structure métallique désarticulée.

Des effondrements réguliers en Chine

Des effondrements d'immeubles surviennent régulièrement en Chine. La plupart des enquêtes qui sont ensuite menées mettent en lumière un non-respect des normes de construction.

En mars 2020, un hôtel réquisitionné comme lieu de quarantaine contre l'épidémie de Covid-19 s'était écroulé dans la ville côtière de Quanzhou (est), tuant 29 personnes.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles