Leetchi ferme la cagnotte de soutien à Christophe Dettinger

Une cagnotte pour venir en aide au boxeur Christophe Dettinger a récolté 50.000 euros en moins de 24h.
Une cagnotte pour venir en aide au boxeur Christophe Dettinger a récolté 50.000 euros en moins de 24h.

POLITIQUE - Très critiquée par de nombreux responsables politiques, la cagnotte en ligne lancée par des proches du boxeur Christophe Dettinger, toujours en garde à vue pour des coups portés contre des gendarmes, a été clôturée par la plateforme Leetchi.

"Au vu du montant atteint à ce jour, la cagnotte n'accepte désormais plus de contributions", indique ce mardi 8 janvier la plateforme dans un communiqué, sans préciser quelle somme a été récoltée depuis le lancement la veille de cette collecte. Plus de 117.000 euros avaient été récoltés dans la matinée, avant que les organisateurs ne décident de cacher le montant total de la cagnotte "suite à l'engouement et aux pressions médiatiques".

Le succès autant que l'existence de cette cagnotte avait suscité de vives réactions dans la classe politique comme chez les représentants des forces de l'ordre. Cela "démontre qu'une frange de la population légitime les violences des casseurs", a notamment déploré le syndicat des cadres de la sécurité intérieure (SCSI-CFDT). Celui-ci proposait que "la totalité de la cagnotte soit remise aux deux gendarmes frappés samedi". De son côté, la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa avait réclamé le retrait de la cagnotte.

La cagnotte réservée aux frais de défense

Après s'être défendu en rappelant que cette cagnotte était parfaitement légale tant qu'elle ne servait pas à financer d'éventuelles dommages et intérêts en justice, la plateforme Leetchi a finalement décidé de mettre un terme à l'opération, précisant que l'argent récolté ne pourra servir à rien d'autre que le financement des frais de défense du boxeur Christophe Dettinger.

"Leetchi s'engage à ce que les fonds collectés sur la cagnotte de soutien à Christophe Dettinger servent uniquement à financer les frais de justice conformément à nos CGU et à la législation en vigueur. En effet, nos CGU proscrivent toute incitation à la haine ou à la violence. Compte tenu des actes reprochés à Christophe Dettinger, aucune autre...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles