Lecanemab (Leqembi) et maladie d'Alzheimer : autorisation en France, effets secondaires et indications

Le 6 janvier 2023, la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis a approuvé le lecanemab, le deuxième traitement de la maladie d'Alzheimer destiné à s'attaquer à la racine de la maladie et au lent déclin cognitif qui en résulte. Les chercheurs saluent cette décision, mais leur enthousiasme est obscurci par les rapports de décès de patients et par le fait que la FDA a agi de manière inappropriée l'année dernière lors de l'approbation du premier médicament de ce type.

"Cela est une très bonne nouvelle qui donne de l’espoir aux patients, et notamment aux Etats-Unis où les personnes malades auront une nouvelle alternative de traitement. En effet, les traitements actuels ont surtout un effet sur les symptômes. C’est la première fois que de tels effets cliniques sont observés dans le cas d’un traitement contre la maladie d’Alzheimer”, indique le Dr Maï Panchal, Directrice générale et scientifique de la Fondation Vaincre Alzheimer.

Lecanemab et indications : pour quels patients est-il recommandé ?

Le lecanemab sera commercialisé sous le nom de Leqembi. Ce médicament anti-Alzheimer pourra être administré chez les patients ayant des troubles cognitifs légers ou atteints d’une maladie d’Alzheimer au stade léger. Les patients devront également avoir passé des examens confirmant la présence des plaques amyloïdes cérébrales.

Comment fonctionne le lecanemab ?Le médicament, un anticorps monoclonal, est perfusé par voie intraveineuse au

(...)

Lire la suite sur Topsante.com

Blue Monday 2023 : quelle date, pourquoi est-ce le jour le plus déprimant de l'année ?
Les mamelons inversés, qu’est-ce que c’est et faut-il s’inquiéter ?
Troubles du spectre autistique (TSA) : les détecter à l'aide d'un simple cheveu ?
Méningite : quels sont les symptômes d'une infection par le méningocoque B ?
Variant XBB.1.5 : le nouveau coronavirus est détecté en Afrique du Sud, ce que l'on sait