Sous l'eau, quelle pression notre corps peut-il supporter ?

L'été est là et peut-être avez-vous prévu de pratiquer la plongée sous-marine pendant vos vacances. Si c'est le cas, bonne nouvelle : il existe pas moins de 2 520 structures en France pour pratiquer de manière sécurisée ce sport fascinant. Toutefois, une question demeure : sous l'eau, quelle pression notre corps peut-il supporter ?

Nous sommes constitués d’organes mous remplis de liquide et d’os, deux types de tissu quasi insensibles à la pression. Seules les cavités creuses comme les sinus et les voies respiratoires sont susceptibles de se déformer, sauf si elles sont remplies d’un gaz comprimé à la même pression que celle qui s’exerce à l’extérieur. C’est le cas lors d’une plongée en bouteilles. En théorie, on peut donc dire que, mécaniquement, notre corps peut résister à des centaines de bars (une unité de pression exactement égale à 100 000 pascal). Mais le problème vient aussi de l'oxygène. En effet, l’oxygène, au-delà d’une certaine pression, devient dangereux pour les cellules. Sa toxicité neurologique démarre à 1,6 bar. Cette pression dite partielle est atteinte vers 70 m de profondeur. Elle entraîne des crises connues sous le nom d'effet "Paul Bert". Ces crises convulsives peuvent être suivies d'une perte de connaissance et entraîner la mort du plongeur.

Lorsque le corps humain se trouve à la surface, ce dernier subit la pression du poids de l'air, qu'on appelle "pression atmosphérique". Cette pression se mesure en "bars" et tend à diminuer avec l'altitude. Ainsi, plus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quelle est la meilleure façon de gérer l'irrigation du jardin pour économiser l'eau ?
Météo : 10 questions insolites que vous vous posez (peut-être) sur les nuages !
Comment aménager un petit jardin pour qu'il semble plus grand ?
Quelle est l'île la plus grande du monde ?
Les bouteilles d'eau chauffées par le soleil libèrent des substances toxiques