Léa Salamé va coanimer "On est en direct" avec Laurent Ruquier

·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
Léa Salamé sur le plateau de
Léa Salamé sur le plateau de

Léa Salamé avait déjà officié avec Laurent Ruquier sur le plateau de "On n'est pas couché", en tant que chroniqueuse.

TÉLÉVISON - Le mercato estival a bel et bien commencé. La journaliste politique Léa Salamé qui officie notamment à la matinale de France Inter coanimera dès la rentrée “On est en direct” avec Laurent Ruquier sur France 2, confirme, ce vendredi 4 juin, Télérama, qui évoque à contrat sur le point d’être signé. L’émission est diffusée hebdomadairement en deuxième partie de soirée.

Interrogé par la magazine, Laurent Ruquier qui a rarement tari d’éloges sur la journaliste, ne boude pas son plaisir de retrouver son acolyte, surtout à l’approche de la campagne présidentielle de 2022. “Je suis ravi, ça va être un duo important pendant cette année particulière. On va continuer notre marque de fabrique, avec des invités culturels, et nous mènerons ensemble les interviews politiques”, confie ainsi celui qui présente également les Grosses têtes sur RTL. La nouvelle co-animatrice pourrait animer une première interview politique dès le 4 septembre.

L’atterrissage devrait dans tous les cas se faire sans difficulté pour Léa Salamé qui avait déjà officié comme chroniqueuse sur le plateau de “On n’est pas couché” entre 2014 et 2016. Selon Télérama, c’est d’ailleurs lors d’une récente intervention en tant qu’invitée dans “On est en direct” que son retour en tant que coanimatrice a été évoqué. 

Léa Salamé continuera par ailleurs de la présentation régulière sur France l’émission politique “Vous avez la parole”. 

À voir également sur Le HuffPost: Fusion de TF1 et M6:...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles