Le variant indien représente 0,5% des prélèvements en France, "malgré une augmentation récente"

·1 min de lecture
Le variant indien représente 0,5% des prélèvements en France, "malgré une augmentation récente"

Le variant Delta, dit indien, reste très minoritaire en France, mais il est quand même très surveillé.

CORONAVIRUS - Les chiffres sont rassurants, mais prudence. Le variant Delta, dit indien représente moins de 1% des contaminations du coronavirus en France, selon la dernière enquête de Santé Publique France sur la présence des variants. 

Désormais dominant en Angleterre, le variant Delta est très loin de l’être en France pour l’instant. Cette enquête, repérée par BFMTV dans le point hebdomadaire de Santé Publique France,montre que le variant dit indien ne représente que 0,5% des cas sur 822 séquences disponibles au 8 juin 2021.

“Malgré une augmentation récente de la détection du variant VOC 21A/478K (B.1.617.2, Delta, ayant émergé en Inde) dans les prélèvements séquencés, aucun élément n’indique à ce jour une circulation importante de ce lignage sur le territoire”, note l’organisme de santé. Le variant prédominant en France reste 20I/501Y.V1, encore appelé Alpha ou variant britannique, qui représente 87,8% des séquences interprétables. 

“Transmission autochtone” du variant Delta

Toutefois, pas question de relâcher la garde face à ce variant Delta possiblement plus transmissible et face auquel l’efficacité vaccinale reste questionnée.

Santé Publique France relève en effet “plusieurs clusters liés au variant Delta”, dans deux EHPAD en Provence-Alpes-Côte d’Azur qui semblent désormais contenus; dans un hôpital en Loire-Atlantique et dans les Landes où “une transmission communautaire localisée” semble apparaitre.

C’est ce cluster des Landes qui est à ce jour le plus surveillé: “L’apparition de clusters avec transmission autochtone de ce variant indiq...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :