Le tocilizumab réduit la mortalité face au Covid-19, selon Recovery

Grégory Rozières
·Chef de rubrique Science et Environnement
·1 min de lecture
Le tocilizumab est un anticorps monoclonal qui permet de réduire la mortalité dans les formes sévères de Covid-19, selon les résultats de l'essai clinique Recovery. (Photo: Pascal Rossignol / Reuters)
Le tocilizumab est un anticorps monoclonal qui permet de réduire la mortalité dans les formes sévères de Covid-19, selon les résultats de l'essai clinique Recovery. (Photo: Pascal Rossignol / Reuters)

SCIENCE - Alors que la campagne de vaccination progresse lentement, des milliers de personnes décèdent chaque jour du Covid-19. Plus de 300 par jour dans les hôpitaux français.

Bonne nouvelle sur ce front, les soignants vont peut-être bientôt disposer d’un nouveau traitement pour réduire la mortalité liée au coronavirus: le tocilizumab. Cet anticorps monoclonal fait parler de lui depuis près d’un an, mais les études étaient contradictoires. Ce jeudi 11 février, l’université d’Oxford vient d’apporter un élément déterminant: les résultats de l’essai clinique Recovery, l’un des plus importants et encadrés au monde.

Pour les patients hospitalisés avec une forme sévère de Covid-19, le tocilizumab réduit le risque de décès, de ventilation artificielle, ainsi que la durée d’hospitalisation, affirme l’équipe de Recovery dans un communiqué de presse, expliquant que les données détaillées seront très rapidement publiées. Ce ne sera qu’après l’analyse détaillée de ces données que les autorités sanitaires des différents États autoriseront ou non le tocilizumab.

Depuis le mois d’avril dernier, 2022 patients ont été traités avec du tocilizumab en intraveineuse. Ce groupe, sélectionné aléatoirement (un “essai randomisé contrôlé”, le “graal” de la recherche médicale), a été comparé à 2094 patients traités plus classiquement. En clair, des personnes qui ont reçu le seul traitement reconnu comme fonctionnant sur les formes graves de Covid-19 à ce jour: un stéroïde tel la dexaméthason...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.