Le siège parisien de BlackRock saccagé par des militants écologistes

·3 min de lecture
Intrusion chez Black Rock (Twitter @YahooActuFR)
Intrusion chez Black Rock (Twitter @YahooActuFR)

Des militants écologistes ont pénétré à l’intérieur du siège français de BlackRock, à Paris. L’objectif : protester contre les investissements dans l’énergie fossile du groupe américain, symbole du système de retraite par capitalisation. Une action marquée par le saccage de locaux de l’entreprise.

C’est un nom dont on entend souvent parler avec la réforme des retraites : BlackRock, société de gestion d’actifs, accusée par certains d’être la première bénéficiaire de la réforme des retraites. Des militants ont voulu mettre en lumière les activités de l’entreprise en envahissant son siège français, à Paris.

Les militants sont parvenus à pénétrer dans l’entreprise, puis à repousser les policiers et à ériger des barricades. Désormais, les forces de l’ordre arrivent en nombre.

Les locaux saccagés

Peinture et tags sur les murs, jus d’orange dans les imprimantes, les locaux de l’entreprises ont été saccagés par plusieurs militants. Les salariés de BlackRock se disent eux choqués, et disent avoir été intimidés.

Mais au fait, pourquoi BlackRock est ciblée par des militants écologistes ? “BlackRock est un des premiers investisseurs mondiaux dans l’énergie fossile. Il participe au climaticide et à l’écocide. BlackRock s’enrichit sur les systèmes de retraite par capitalisation dans le monde entier. Ils font de l’argent sur les pauvres. Globalement, il faut sortir de cette logique de croissance du PIB”, nous explique un militant.

Et comment en sont-ils arrivés là ? “YouthForClimate a organisé une grève. On était parti sur des actions légales au début, mais on ne se fait plus entendre quand c’est légal. Donc on essaie d’autres modes d’action, pour agir nous-même. On n’attend pas qu’ils agissent pour nous. Même si on est conscients des risques.”

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles