Le siège de Falloudja en Irak inquiète Human Rights Watch

A Falloudja. Human Rights Watch a demandé jeudi à l'armée irakienne d'autoriser l'acheminement de nourriture et de médicaments dans cette ville tenue par l'Etat islamique et assiégée depuis la fin de l'année dernière. /Photo d'archives/REUTERS/Stringer (Reuters)

BAGDAD (Reuters) - Human Rights Watch a demandé jeudi à l'armée irakienne d'autoriser l'acheminement de nourriture et de médicaments à Falloudja, ville tenue par l'Etat islamique et assiégée depuis la fin de l'année dernière. "Le peuple de Falloudja est assiégé par le gouvernement, retenu par (l'Etat islamique) et meure de faim. Les belligérants doivent faire en sorte que l'aide parvienne à la population civile", a déclaré Joe Stork, directeur adjoint du mouvement de défense des droits de l'homme pour le Moyen-Orient. La ville, qui se trouve à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Bagdad, est l'un des principaux foyers du djihadisme sunnite en Irak. L'Etat islamique s'en est emparé en janvier 2014, six mois avant l'offensive éclair qui lui a permis de prendre une grande partie du nord et de l'ouest de l'Irak. Réunis à Amman, des dignitaires de la province d'Anbar, à laquelle appartient Falloudja, ont également appelé jeudi le gouvernement irakien à faire le nécessaire pour que le siège soit levé et que l'aide parvienne aux habitants. (Stephen Kalin, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles