Le Rassemblement national accuse SOS Racisme de racisme

Capture du tweet publié par Dominique Sopo (Photo: AFP)

Des accusations formulées après un échange de tweets entre Jean Messiha et le président de l'association, Dominique Sopo.

L’état-major du parti d’extrême droite est hors de lui. Ce samedi 22 février, plusieurs cadres du Rassemblement national, dont Marine Le Pen, ont exprimé leur indignation sur Twitter après un tweet publié par le président de l’association SOS Racisme, Dominique Sopo. 

En cause, un échange entre Jean Messiha, membre du bureau national du RN, et le responsable associatif. Un clash provoqué par l’autre bête noire du parti lepéniste, l’humoriste Yassine Belattar. Sur Instagram, le comédien a publié une vidéo dans laquelle il s’en prend au “chameau” Jean Messiha.

Yassine Belattar est obsédé par ma personne. Le mec a trois fois moins d’abonnés sur les réseaux sociaux (que lui, ndlret le jour où il fait un Zénith c’est un garage avec 20 personnes. Et il dit qu’il a fait ma carrière !”, rétorque dans un premier temps le cadre RN. Réponse illico de l’humoriste : “Jean, mon chameau. J’ai parlé au Zoo de Thoiry, ils sont ok pour que tu fasses ton prochain meeting avec ta tête. Mes salles sont remplies donc arrête de faire le mytho. Wallah je t’aime”. À noter que ce n’est pas la première fois que le comédien fait cette comparaison

Cette comparaison est infamante pour les chameaux

Quelques minutes plus tard, le délégué "études et argumentaires" du parti d’extrême droite interpelle la Licra et SOS Racisme sur le même réseau social. “Je suis victime de propos racistes sur Twitter. Vous pouvez vous constituer partie civile avec moi ?”, demande Jean Messiha. Et c’est à ce moment qu’intervient Dominique Sopo. “Je pense que la Licra sera heureuse de se constituer auprès de SOS Racisme afin de fin de mettre fin à l’odieuse comparaison entre vous-même et un chameau. Cette comparaison est infamante pour les chameaux. Soyez certains que nous ne laisserons pas passer. Bisous”, tacle le président associatif, déclenchant une salve de réactions indignées au sein du parti lepéniste et de l’extrême droite connectée.

Pour Jean Messiha, cette réponse dévoile “l’escroquerie en bande organisée de l’antiracismeet montre que “les antiracistes sont les derniers et fanatiques représentants du racisme politique”. 

Vers un dépôt de plainte?  

Au sein du Rassemblement national, plusieurs cadres montent au créneau pour taper contre ce vieil ennemi de l’ex-FN. C’est notamment le cas de Marine Le Pen, qui appelle à ce que l′État coupe les vivres à l’association dirigée par Dominique Sopo.

Voilà la réalité des organisations soi-disant ‘antiracistes’ : une escroquerie qui dure depuis des années, lourdement subventionnée par l’argent public. Il faut d’urgence cesser d’entretenir ces pompes à fric contraires à nos valeurs républicaines !”, éructe-t-elle sur Twitter. Dans un second message signé “MLP”, la députée du Pas-de-Calais s’indigne du fait que Laetitia Avia, porte-parole de LREM, a “liké” un “tweet ignoble” de Dominique Sopo, dans lequel il assume ses propos. 

Jérôme Rivière, eurodéputé RN, a quant à lui adressé un message de soutien à Jean Messiha. “Je connais ta solidité, ces infamies ne te touchent pas, mais sache que nous sommes solidaires avec toi pour dénoncer ces racistes abjects entretenus par l’argent du contribuable”, a tweeté l’ex-UMP. “Honte à ces officines nauséabondes grassement subventionnées par nos impôts”, renchérit Julien Odoul. 

Comme évoqué plus haut, Dominique Sopo a assumé ses propos dans un second tweet, ironisant sur le caractère “grognon” de Jean Messiha. “Il en perd ses repères et me prend pour le président d’une organisation qui livrerait des racistes à domicile”, ajoute-t-il. Quant aux accusations sur l’argent public perçu par SOS Racisme, le responsable associatif renvoie à la mise en examen de Marine Le Pen pour “détournements de fonds publics”.  

Fin de cette joute numérique? Pas du tout. Dans un autre message, Jean Messiha a annoncé qu’il compte porter plainte contre le président de SOS Racisme, et appelle ses followers à “signaler massivement” le tweet de Dominique Sopo auprès du réseau social, afin que son compte soit suspendu. 

Retrouvez cet article sur le HuffPost

Ce contenu peut également vous intéresser :