Le pyjama, cette tendance du confinement qu'on va vouloir oublier

Valentin Etancelin
·Journaliste, Le HuffPost
·1 min de lecture
Les ventes de pyjamas progressent depuis un an. (Photo: Marcia Fernandes via Getty Images/500px)
Les ventes de pyjamas progressent depuis un an. (Photo: Marcia Fernandes via Getty Images/500px)

MODE - Plutôt pyjama ou jogging? Si certains risquent de les chérir ces quatre prochaines semaines, notre vestiaire et notre façon de nous habiller ont été bouleversés depuis un peu plus d’un an, date à laquelle le premier confinement a débuté chez nous en France. Le temps passé chez nous, loin des bureaux, des bars ou de tout autre lieu de sortie, y est pour beaucoup.

Dans les chiffres, ça se traduit par un recul de 15,6% du marché de l’habillement en 2020, selon l’institut de données Kantar. Alors qu’aux États-Unis, les ventes se sont effondrées de 19% en un an, les boutiques hexagonales déplorent, elles, un bilan des soldes d’hiver 2021 mitigé, encore “moins bonnes que l’année passée”, assure Francis Palombi, président des commerçants de France, au micro d’Europe 1.

Dans les faits, c’est dans nos habitudes vestimentaires que ça se voit. Dans Les Échos de ce mardi 16 mars, on apprend sans surprise que les vêtements formels sont les premiers à pâtir de la situation. En 2020, les ventes de costumes ont reculé de 40%, “passant à 677.000 contre plus de 3 millions en 2010”, assure Hélène Janicaud, responsable mode chez Kantar, au quotidien.

Du côté de ce qu’on appelle le “loungewear” et le “homewear”, c’est-à-dire les vêtements de détente et d’intérieur, c’est l’effet inverse. Les ventes ont progressé de 9% au second semestre 2020, “quand le marché féminin de l’habillement reculait de 7 % sur la période”, rappelle le titre d’info éco. Outre-Atlantique, même son de cloche. La vente de pyjamas a augmenté de 5%, nous dit le W...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.