Le PSG atomise les Verts

LIGUE 1 – Pourtant privé de Neymar et Mbappé, le PSG n’a pas fait de sentiment face à Saint-Etienne, vendredi soir, au Parc des Princes (4-0), lors de la 5e journée. Grâce à des buts signés Draxler, Cavani, Di Maria et Diaby, les Parisiens poursuivent leur sans-faute avec un 5e succès de rang. Et Tuchel entre (déjà) dans l’histoire du club.

Edinson Cavani a inscrit son 3e but de la saison vendredi face aux Verts.

 

A quatre jours de son choc de C1 face à Liverpool, le PSG ne pouvait rêver meilleure préparation. Face à des Verts invaincus au coup d’envoi, les Parisiens ont déroulé leur football, s’offrant un succès mérité, éclatant et historique. Mérité car les coéquipiers de Cavani ont dominé de la tête et des épaules la 2e période, après avoir quelque peu souffert lors du premier acte. Malgré plusieurs opportunités en début de match (5e et 21e), les Verts ont laissé passer leur chance et ont ensuite subi les foudres du champion de France en titre, avec des buts signés Draxler (23e, sur un caviar de Verratti), Cavani (51e, sur un penalty qu’il avait lui-même obtenu après avoir été fauché par Perrin), Di Maria (76e, sur une mine du gauche dont il a le secret) et Diaby (84e, un tir à bout portant après un joli une-deux entre Meunier et Draxler).


Eclatant car on pensait que les Parisiens seraient plus faciles à prendre sans leur 2 stars Neymar (ménagé) et Mbappé (suspendu). Au contraire, le PSG a resserré les lignes et s’est montré irrésistible en 2e période. Historique enfin puisque Tuchel est devenir le premier coach du club à remporter ses 5 premiers matches de Championnat pour ses débuts. Désormais seule équipe invaincue cette saison en L1, la bande à Rabiot compte déjà 6 points d’avance sur son dauphin Dijon et part sur des bases incroyables côté statistiques (17 buts en 5 journées soit plus de 3 buts par match). Ce PSG-là a de l’avenir.


Les tops et les flops
Quasiment que du flop côté Verts, hormis Khazri et M’Vila qui ont montré de belles choses par moment. Les hommes de Gasset ont encaissé en 90 minutes deux fois plus de buts (4) que lors de leurs 4 premiers matches de L1 (2). Côté PSG, l’homme du match se nomme Di Maria. L’Argentin a été dans tous les bons coups et a marqué le plus beau des 4 buts parisiens. Mention bien également pour Verratti qui a fêté son retour avec une passe décisive, ainsi que pour Draxler, buteur et à l’origine du 4e but. Pour sa première avec le PSG, Bernat a livré une prestation moyenne. A revoir. Ou pas…