Sans masque sur la plage, le président chilien écope de 3500 dollars d'amende

Youen Tanguy
·2 min de lecture
Le président chilien Sebastian Pinera aux Nations Unies, à New York, le 24 septembre 2019. (Photo: Brendan McDermid / Reuters)
Le président chilien Sebastian Pinera aux Nations Unies, à New York, le 24 septembre 2019. (Photo: Brendan McDermid / Reuters)

CORONAVIRUS - Faites ce que je dis, pas ce que je fais. Cet adage pourrait être repris sans problème par le président chilien Sebastian Pinera. Ce dernier a écopé d’une amende de 3500 dollars ce vendredi 18 décembre pour non-port du masque. Le chef d’État avait posé sans masque pour un selfie pris sur la plage, accompagné d’une jeune femme.

Selon Reuters, le président a été épinglé par les internautes alors que le Chili a imposé des règles strictes concernant le port du masque dans l’espace public, notamment dans les zones urbaines. Ainsi, les contrevenants s’exposent à des sanctions allant d’une amende jusqu’à la prison.

Face à la polémique, Sebastian Pinera s’était excusé début décembre et s’était lui-même dénoncé aux autorités. Il avait alors expliqué qu’il se baladait sur une plage proche de son domicile, à Cachagua, situé à une centaine de kilomètres de la capitale du pays Santiago, lorsqu’une femme l’a reconnu et lui a demandé de prendre une photo.

A en croire le site du ministère des Affaires étrangères, des mesures locales de confinement et de restriction des déplacements ont été adoptées dans ce pays d’Amérique du Sud. Un couvre-feu national, s’appliquant également sur l’Ile de Pâques, a également été instauré de 23h00 à 5h00 du matin.

Selon nos confrères de Reuters, le Chili a franchi la barre des 580.000 contaminations au Covid-19 depuis le début de la crise sanitaire et plus de 16.000 personnes sont décédées.

A voir également sur le HuffPost: Bloqué so...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.