Le premier tour de la présidentielle commence de l’autre côté de l’Atlantique

Le premier tour de l‘élection présidentielle a commencé samedi à Saint-Pierre-et-Miquelon et quelques heures plus tard sur le continent sud américain et notamment en Guyane où le mouvement social s‘était achevé la veille avec la signature d’un accord.

Après un bras de fer de quatre semaines, certains électeurs estimaient important de voter.

Katia, électrice guyanaise: “Il faut montrer à l‘État français que nous sommes mobilisés (...), pour montrer à l‘État français que nous sommes français.”

Décalage horaire oblige, les électeurs français résidant aux Etats-Unis ont eux aussi commencé à voter avant l’ouverture des bureaux en métropole.

Elodie Domenge, électrice inscrite sur les listes de l’ambassade française à Washington : “C’est un tournant pour la France. Avec le Brexit, avec Trump, ça m’a motivé pour venir voter. “

Un autre électeur de Washington estime qu’il s’agit d’une “élection particulière” où “il y a beaucoup de candidats” et que “tout peut arriver”. “C’est pour cela qu’on se mobilise” explique-t-il.

Plus de onze mille électeurs sont inscrits à Washington où l’ambassade a enregistré une hausse de 30 % inscriptions sur les listes électorales depuis le dernier scrutin présidentiel de 2012.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages