Le président du Bélarus suspend le décret pour “les parasites sociaux”

Celui qui se considère comme le dernier dictateur d’Europe a fait un geste. Alexandre Loukachenko, président du Bélarus depuis 22 ans, a suspendu le décret sur la taxe touchant ceux qui travaillent moins de six mois par an.

Ce décret avait jeté dans la rue des milliers de manifestants, du jamais vu depuis des années.

#Belarus suspends ‘social parasite’ tax https://t.co/cdxoeLC4tL pic.twitter.com/J8uDjUPH82— Dmitry Zaks (@dmitryzaksAFP) March 9, 2017

Surnommé “taxe des parasites sociaux” par la rue, l’impôt obligeait ceux qui travaillent peu, notamment les chômeurs, à verser 250 dollars par an, au prétexte qu’ils ne participent pas assez à l’effort fiscal national. Le gouvernement se plaint que beaucoup de Biélorusses travaillent en Russie et ne payent pas d’impôts au Bélarus où ils vivent, alors que le pays connaît une récession depuis 2015.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages