Le parti AfD prône une "immigration négative" en Allemagne

Le parti eurosceptique et xénophobe allemand AfD, confronté à une baisse dans les sondages, préconise une "immigration négative" de l'ordre de 200.000 personnes par an en Allemagne. Le codirigeant d'AfD Jörg Meuthen (photo) dit ne pas être inquiet face au recul des intentions de vote pour son parti. /Photo prise le 9 mars 2017/REUTERS/Axel Schmidt

BERLIN (Reuters) - Le parti eurosceptique et xénophobe allemand AfD, confronté à une baisse dans les sondages, préconise une "immigration négative" de l'ordre de 200.000 personnes par an en Allemagne.

Cet objectif, au terme duquel le pays compterait 200.000 immigrants de moins par an, devrait être maintenu pendant plusieurs années, selon un avant-projet de programme électoral du parti Alternative pour l'Allemagne, rendu public jeudi dans la perspective des élections législatives du 24 septembre.

AfD, formation apparue en 2013 sur la scène politique allemande, ne précise pas si cet objectif pourrait être atteint par des départs volontaires de migrants ou par des expulsions, ou par les deux.

Dans le même temps, le codirigeant d'AfD Jörg Meuthen dit ne pas être inquiet face au recul des intentions de vote pour son parti. Le soutien en faveur d'AfD est passé de 15,5%, son maximum atteint fin 2016, à une fourchette comprise entre 8% et 11% désormais, selon les enquêtes d'opinion.

Les dissensions internes, la baisse drastique du nombre de migrants entrant dans le pays, et l'irruption de Martin Schulz comme tête de liste du SPD, qui a fait grimper le parti de centre gauche et constitue une alternative sérieuse à Angela Merkel, sont autant de facteurs qui n'ont pas aidé AfD à rester au pinacle.

"La recul dans les sondages ne m'inquiète pas le moins du monde", a déclaré Jörg Meuthen à Reuters. "D'accord, on est en baisse actuellement -- cela s'est produit déjà plusieurs fois, et l'essentiel, c'est le niveau où nous serons au moment des élections; je crois que nous serons alors au sommet, grâce notamment à notre programme."

Un million de migrants environ sont arrivés sur le sol allemand en 2015, venus essentiellement de zones de conflit au Moyen-Orient et en Afrique. Le nombre d'arrivées a fortement reculé depuis lors.

(Michelle Martin, Eric Faye pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages