Neuf civils et trois soldats tués côté pakistanais au Cachemire

MUZAFFARABAD, Pakistan (Reuters) - Neuf personnes ont été tuées et onze blessées par des tirs de l'armée indienne qui ont touché un bus circulant dans la partie pakistanaise du Cachemire, a annoncé mercredi un membre de la police locale. Les troupes indiennes ont attaqué l'autocar "avec des armes légères et des armes lourdes" à Lawat, a a-t-il précisé. De son côté, l'organe de presse de l'armée pakistanaise fait état de sept morts et de trois soldats tués "alors qu'ils ripostaient à des tirs indiens non provoqués". Les tirs pakistanais ont par ailleurs coûté la vie à sept soldats indiens, selon Islamabad. Lawat se trouve à cent kilomètres au nord-est de Muzafarabad, capitale de la partie pakistanaise du Cachemire. Les autorités indiennes n'ont pas fait de commentaire sur cet incident mais un porte-parole militaire a déclaré que l'armée pakistanaise avait procédé mercredi matin à des tirs en direction de positions de l'armée indienne dans les secteurs de Bhimber Gali, Krishna Ghati et Nawshera. La mort de 19 militaires dans l'attaque d'une base indienne, le 18 septembre, a exacerbé les tensions le long de la "ligne de contrôle" qui sépare la région himalayenne et les accrochages se se multiplient depuis. (Mehreen Zahra-Malik; Pierre Sérisier et Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles