François Grosdidier, maire de Metz, mis en examen pour "détournement de fonds publics"

Imane Lyafori
·Journaliste politique au Huffpost.
·1 min de lecture
Le maire de Metz, François Grosdidier, se retrouve mis en examen pour "détournement de fonds pulics" à la suite d'une plainte déposé par l'un de ses opposants, Philippe Mousnier. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP) (Photo: JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN via AFP)
Le maire de Metz, François Grosdidier, se retrouve mis en examen pour "détournement de fonds pulics" à la suite d'une plainte déposé par l'un de ses opposants, Philippe Mousnier. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP) (Photo: JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN via AFP)

JUSTICE - Un scénario prévisible. L’actuel maire de Metz (Moselle), François Grosdidier, a été mis en examen ce lundi 19 avril pour “prise illégale d’intérêts” et “détournement de fonds publics” rapporte Le Républicain Lorrain. Une décision de justice motivée par les plaintes de ses “adversaires obsessionnels” selon lui.

La Chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Nancy a décidé de mettre en examen le président de Metz Métropole à la suite d’un non-lieu pour “prise illégale d’intérêt” et “détournement de fonds publics” en février 2019, souligne France 3 Grand-Est.

L’affaire s’enclenche dès 2013. À l’époque, Philippe Mousnier, adversaire de Grosdidier aux élections régionales et départementales de 2011, dépose plainte. Il l’accusait alors d’avoir subventionné, en 2009, sur sa “réserve parlementaire” (un ensemble de subventions accordées par l’Assemblée nationale pour aider des projets locaux, supprimée en 2018, NDLR), Valeur Écologie, une association écologique dont l’actuel maire de Metz était à la tête.

Après s’être heurté à un non-lieu en 2017, Philippe Mousnier revient à la charge et décide de se pourvoir en cassation avec l’association anticorruption Anticor. Le dossier est alors envoyé à Nancy, où une nouvelle information aboutit à cette mise en examen.

“J’attends sereinement la suite”

L’ancien député UMP ne semble pas s’inquiéter par cette procédure judiciaire. Selon lui, cette nouvelle pl...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.