Le lien entre AstraZeneca et les thromboses confirmé par un cadre de l'EMA

Geoffroy Clavel
·Rédacteur en chef
·1 min de lecture
Un responsable de l'EMA confirme l'existence d'un "lien" entre le vaccin AstraZeneca et les cas de thrombose observés après son administration, dans une interview au quotidien italien Il Messaggero publiée ce mardi 6 avril.. (Photo d'illustration JUSTIN TALLIS / AFP) (Photo: JUSTIN TALLIS / AFP)
Un responsable de l'EMA confirme l'existence d'un "lien" entre le vaccin AstraZeneca et les cas de thrombose observés après son administration, dans une interview au quotidien italien Il Messaggero publiée ce mardi 6 avril.. (Photo d'illustration JUSTIN TALLIS / AFP) (Photo: JUSTIN TALLIS / AFP)

VACCINS - Alors que des doses peinent à trouver preneurs dans certains centres de vaccinations en raison de la peur des effets secondaires, les doutes sur l’existence d’un “lien” entre le vaccin AstraZeneca et les cas de thrombose observés après son administration se précisent. Et c’est désormais le régulateur européen du médicament qui le dit.

“Nous pouvons désormais le dire, il est clair qu’il y a un lien avec le vaccin. Ce qui cause cette réaction, cependant, nous ne le savons pas encore”, a déclaré Marco Cavaleri, responsable de la stratégie sur les vaccins à l’Agence européenne des Médicaments (EMA), dans une interview au quotidien italien Il Messaggero publiée mardi.

“Pour résumer, dans les prochaines heures nous dirons qu’il y a un lien, mais nous devons encore comprendre comment cela se produit”, ajoute-t-il, alors que l’EMA doit se réunir sur le dossier du 6 au 9 avril.

Jusqu’ici, l’EMA soutenait qu’“aucun lien causal avec le vaccin n’est prouvé”, même s’il est “possible”, et que les avantages de la vaccination contre le coronavirus l’emportent toujours sur les risques.

La piste des personnes jeunes se précise

“Nous cherchons à obtenir un tableau précis de ce qui se passe, à définir de manière précise ce syndrome dû au vaccin (...) Parmi les personnes vaccinées, il y a un nombre de cas de thromboses cérébrales chez les personnes jeunes supérieur à ce à quoi nous nous attendions. Cela nous devrons le dire”, a-t-il encore déclaré.

Depuis plusieurs semaines des suspicions sont apparues sur de possibles effets secondaires graves, mais rares, aprè...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.