Le Liberland, une nouvelle micro-nation

 

Ce serait le troisième plus petit pays du monde, derrière le Vatican et Monaco. La République libre du Liberland a été fondée le 13 avril dernier, sur un territoire situé entre la Croatie et la Serbie.

Dans un communiqué publié sur leur site Internet, le comité préparatoire précise que ce bout de terre est une terra nullius, ce qui signifie qu’il n’est revendiqué par aucun pays selon les conventions internationales.

Un drapeau, un président, une devise

Tout pays a son drapeau, celui du Liberland est  un rectangle à fond jaune barré dans sa largeur d'une bande noire avec, au milieu, un blason où s'envole un oiseau noir.

 

 

 Après le choix du drapeau, le comité préparatoire a également élu "un président de la République, Vit Jedlicka. Sa première mission, envoyer des notes diplomatiques à ses deux voisins, la Serbie et la Croatie, mais également aux Nations unies, pour les informer des statuts du Liberland", explique le communiqué.

Un nouveau paradis fiscal

La devise du pays "Zit a nechat zit", signifie en tchèque (l’une des deux langues officielles) " Vivre et laissez vivre".  Sur la page officielle du Liberland, le pays veut être une "société où les honnêtes citoyens peuvent prospérer sans lois, règlements ni impôts d'État inefficaces et contraignants". "L'idée de base est que les impôts soient facultatifs, pour réduire le rôle de l'Etat au minimum, pour faire l'Etat aussi petit que possible", a expliqué à l'AFP Vit Jedlicka, 31 ans.

250 000 demandes de nationalité

Un programme qui aurait déjà séduit 250 000 personnes qui auraient déjà demandé la nationalité liberlandaise, (ou liberienne, aucun nom officiel n’a été décidé pour l’instant ), selon son président.

La procédure pour acquérir la nationalité est simple : il suffit d’envoyer un e-mail, un scan de la pièce d’identité, avec une lettre de motivation. Attention toutefois, il y a certaines conditions pour devenir liberlandais : ne pas être néo-nazi ou communiste,  ni avoir été condamné pour "crimes graves".

Le Liberland fait désormais parti des micros nations autoproclamées, qui sont environ 400 dans le monde.