Le Liban veut une trêve permanente avec Israël

Le Premier ministre libanais, Saad Hariri (photo), a demandé vendredi aux Nations unies de soutenir ses efforts en vue de conclure une trêve permanente avec Israël et la fin des "violations permanentes" du territoire libanais par son voisin du Sud. /Photo prise le 21 avril 2017/REUTERS/Ali Hashisho

BEYROUTH (Reuters) - Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a demandé vendredi aux Nations unies de soutenir ses efforts en vue de conclure une trêve permanente avec Israël et la fin des "violations permanentes" du territoire libanais par son voisin du Sud.

Un conflit meurtrier a opposé Israël et le mouvement chiite libanais Hezbollah à l'été 2006, avant qu'intervienne une cessation des hostilités qui n'a jamais débouché sur le moindre accord de paix formel.

"Je prie le secrétaire général des Nations unies de soutenir les efforts visant à obtenir, aussi vite que possible, un état de cessez-le-feu permanent. Cette situation n'a que trop duré et mon gouvernement est déterminé à faire avancer ce projet", a-t-il dit.

Saad Hariri s'exprimait au lendemain d'une visite de presse organisée dans le Sud-Liban par le Hezbollah qui entendait prouver l'édification par Israël de nouvelles fortifications et faire étalage de sa préparation en cas de nouveau conflit.

Selon la résolution 1701 des Nations unies, qui a mis un terme au conflit de 2006 entre Israël et le Hezbollah, l'armée libanaise est responsable de la sécurité du côté libanais de la frontière, dans une zone d'où tout autre groupe armé, y compris le Hezbollah, est banni.

Les Nations unies maintiennent elles aussi une force de maintien de la paix à la frontière.

La résolution 1701 exigeait en outre qu'Israël se retire du territoire libanais. Un contentieux oppose toujours les deux pays sur l'occupation par l'armée israélienne du secteur des fermes de Chebaa, dans le Sud-Liban.

(Angus McDowall et Ellen Francis à Beyrouth, avec Ari Rabinovitch à Jérusalem, Nicolas Delame pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages