Enfants attaqués par un chien : quatre personnes en garde à vue

Au lendemain de l’attaque de quatre enfants par un American Staffordshire Terrier au Havre (Seine-Maritime), l’enquête avance. Quatre personnes ont été placées en garde à vue. Il s’agit d’hommes et de femmes appartenant à la même famille. Ils sont soupçonnés d’être les nouveaux propriétaires du molosse, qui errait dans les rues.

Deux attaques

La première attaque a eu lieu vers 15h30, dans le quartier du bois de Bléville. Après être entré dans la cour d’une maison, le chien s’est en pris à une fillette de 9 ans, la saisissant au bras et la mordant profondément. L’oncle de l’enfant a réussi à mettre l’animal en fuite. Hospitalisée, la fillette a été opérée dans la nuit. Plus de 150 points de suture lui ont été posés. Ses jours ne sont pas en danger.
Mais l’histoire ne s’arrête pas là : le chien est ensuite entré dans un second pavillon situé à proximité du premier, s’attaquant cette fois à trois enfants âgés de 10 à 12 ans.

Le propriétaire identifié

L'American Staffordshire Terrier a finalement été maîtrisé par un riverain. Il a ensuite été capturé par les policiers de la brigade canine, qui l’ont placé dans une fourrière. L’animal étant pucé, son propriétaire a été identifié. Il devrait prochainement être convoqué à l’Hôtel de police du Havre.

Des règles strictes

Les propriétaires du molosse, une race classée dans la catégorie des "chiens de garde et de défense" sont soumis à des règles très strictes. Un permis de détention est nécessaire pour les propriétaires de ces chiens. De plus, sur la voie publique et dans les parties communes des immeubles collectifs, ces chiens doivent impérativement être muselés et tenus en laisse par une personne majeure.