Le Hamas accepte un Etat palestinien dans les frontières de 1967

Le Hamas s'est dit lundi favorable à l'établissement d'un Etat palestinien de transition à l'intérieur des frontières héritées de la guerre des Six-Jours en 1967. /Photo prise le 23 avril 2017/REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

DOHA (Reuters) - Le Hamas a dit lundi accepter l'établissement d'un Etat palestinien de transition limité aux frontières héritées de la guerre des Six-Jours en 1967.

Cette annonce par le mouvement islamiste palestinien modifie pour la première fois de son histoire son programme politique sur cette question.

Ce découpage est celui prôné par le Fatah, dirigé par le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et rival du Hamas, qui administre la bande de Gaza depuis dix ans.

"Le Hamas lutte pour la libération de toute la Palestine mais est disposé à soutenir un Etat dans les frontières de 1967, sans toutefois reconnaître Israël ou céder le moindre droit", a déclaré à Doha le chef politique du mouvement, Khaled Mechaal.

Lors du conflit éclair mené il y a cinquante ans contre les pays arabes, Israël avait occupé Gaza, la Cisjordanie et Jérusalem-Est. L'Etat hébreu s'est retiré de la bande de Gaza en 2005.

Le Hamas est considéré comme un mouvement terroriste par les Etats-Unis, l'Union européenne et Israël. Cette annonce est intervenue deux jours avant la première rencontre, à la Maison blanche, entre le président Donald Trump et Mahmoud Abbas.

(Tom Finn, Gilles Trequesser pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages