Le Grand Swipe : on s'est rencontrés sur un site de rencontre et ça fait dix ans qu'on est ensemble

Lucile Bellan
·5 min de lecture
Le Grand Swipe
Le Grand Swipe

Vous connaissez forcément des couples autour de vous qui se sont formés grâce à une application de rencontre. Peut-être même en avez-vous fait l’expérience. Le Grand Swipe raconte ces grandes histoires d’amour ou d’amitié 2.0 qui commencent avec un swipe, un like ou juste un message.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Entre Fabien et Fabienne, c’est une histoire de prénoms. En 2007, ils ont tous les deux 34 ans et se retrouvent célibataires après des histoires longues. Ils s’inscrivent sur Ulteem, un site dérivé de Meetic centré sur les tests de personnalité. C’est elle qui fait le premier pas : “Elle a initié le contact à cause de nos prénoms. De mon côté, j'ai été étonné d'être contacté par quelqu'un qui habitait au Mans. Fabienne a plein de qualités, mais la connaissance de la géographie française n'en fait pas partie : elle était persuadée que Toulouse n'était pas très loin du Mans... Mais son message devait être amusant, elle avait l'air sympa, j'ai donc répondu. On a très vite basculé sur des échanges par email, puis par téléphone au bout de deux semaines. On s'écrivait quasi quotidiennement et on s'appelait aussi régulièrement.”

Fabien se souvient peu de ce qu’il avait mis dans son profil pour le rendre attrayant mais il y évoquait son amour de la cuisine et ses goûts culturels. Plus de dix ans après, il n’a retenu qu’un détail du profil de Fabienne : il n’aimait pas sa photo.

Le premier rendez-vous

C’est quatre semaines après le premier message de la jeune femme que les deux célibataires se rencontrent, pendant un week-end du début du mois de septembre. Et l’organisation n’est pas aisée : “Je ne pouvais pas aller au Mans (je me voyais mal aller chez ses parents !), elle ne voulait pas venir chez moi (qu'allait-elle faire si on ne s'entendait pas du tout ?), on a donc décidé de choisir un terrain ‘neutre’ : Nice (longue histoire...). Elle était sur place pour quelques semaines chez une tante, qui allait lui laisser son appartement pour un week-end. De mon côté, j'avais réservé une chambre d'hôtel. On n'avait pas du tout discuté de ce qu'on allait faire, à part se voir dans le vieux Nice dans l'après-midi, il me fallait donc un endroit où dormir. Je suis arrivé à Nice en train en fin de matinée, il faisait super beau, le week-end se présentait bien.”

Il était évident qu'on ne voulait absolument pas se quitter, mais on n'arrivait pas à se le dire !

Fabien porte un pantalon de toile, un tee-shirt et un blouson. Une tenue classique. Fabienne a elle aussi choisi des couleurs et des matières neutres : “Quand je l'ai vue, je l'ai trouvée très jolie et très timide, mais je n'étais pas surpris : on avait échangé de nombreuses photos et sa timidité transparaissait au téléphone.” Ils se décident à aller commander des glaces et profitent du reste de la journée en se baladant l’un à côté de l’autre dans la ville. Et le temps passe : “On a pris un verre en début de soirée, puis dîné ensemble, puis repris en verre. En fait, il était évident qu'on ne voulait absolument pas se quitter, mais on n'arrivait pas à se le dire !”

Le premier baiser est échangé en fin de soirée. Alors qu’ils s’apprêtaient à se séparer pour la nuit, le jeune homme est convaincu que les choses ne peuvent pas en rester là : “Elle me plaisait trop, et c'était assez évident que je lui plaisais. Je lui ai caressé la joue avec ma main, et je me suis approché doucement pour l'embrasser. On a ensuite un peu discuté et elle m'a invité chez sa tante.”

On regrette de s'être rencontrés assez tard, et de ne pas avoir eu beaucoup de temps à deux avant d'avoir des enfants.

Une histoire faite pour durer

Ce week-end à Nice marque le début de leur histoire. Quelques semaines plus tard, Fabienne vient rendre visite à on crush à Toulouse. Ils choisissent ensemble de supprimer leurs comptes sur le site de rencontre. Depuis, la jeune femme est venue s’installer chez son partenaire. Les tourtereaux sont devenus les parents d’un fils en 2012 et d’une fille en deux ans plus tard, avant de se marier en 2018.

Après dix ans, on ne s'ennuie toujours pas quand on est ensemble, et ça nous paraît être le plus important.

Pour Fabien, les années sans sa compagne sont des années perdues : “On regrette de s'être rencontrés assez tard, et de ne pas avoir eu beaucoup de temps à deux avant d'avoir des enfants, mais on ne peut pas revenir en arrière.” Il précise : “Après dix ans, on ne s'ennuie toujours pas quand on est ensemble, et ça nous paraît être le plus important.” Le couple a une tonne de projets, “surtout des voyages avec les enfants”, et rêve de vivre à l’étranger quelques années. Tout a commencé avec une coïncidence amusante et aujourd’hui, les amoureux vivent la vie qu’ils n’osaient imaginer à l’époque, une vie d’amour, de complicité et de projets en commun.

A LIRE AUSSI

>> Le Grand Swipe : "On a eu un premier échange vif, amusant où il a été rapidement question de fessée, de corsets et dentelles"

>> Le Grand Swipe : "Avant de matcher sur Tinder, je n'avais jamais fait attention à cette personne"

>> Le Grand Swipe : "Je ne voyais que lui et lui que moi. On a pris la décision de devenir exclusif"