Le fils de Pablo Escobar s'en prend à Netflix et aux séries qui "glorifient" son père

Claire Pian
·1 min de lecture
Le fils de Pablo Escobar s'en prend à Netflix et aux séries qui "glorifient" son père

ESCOBAR - “Netflix encourage les gens à croire que le trafic de drogue et la vie de criminel valent la peine d’être vécus”. À l’occasion de la sortie de son livre Ce que mon père ne m’a jamais dit et de la diffusion des derniers épisodes de la série documentaire “Escobar: l’héritage maudit” ce vendredi 15 janvier sur RMC Story, Juan Pablo Escobar pointe du doigt ces fictions qui “glorifient son père” et le trafic de drogue en général.

Bon gré mal gré, la vie et le règne du plus célèbre trafiquant de drogue de Colombie, Pablo Escobar, ont inspiré de nombreux écrivains, scénaristes ou réalisateurs. Son fils, qui se dit “pour que l’on raconte son histoire”, se montre très critique envers les œuvres qui le placent en héros, comme vous pouvez l’entendre dans l’interview en tête de cet article.

C’est, selon lui, le cas de la série à succès “Narcos”, sortie en 2015 sur Netflix. En plus d’être approximatif dans les faits qu’il relate, ce programme ferait l’apologie du trafic de drogue, en divinisant son père et en relativisant le mal qu’il a pu faire: “Netflix encourage les gens à croire que le trafic de drogue et la vie de criminel valent la peine d’être vécus. Personne ne prend la responsabilité des effets néfastes de telles séries”.

Pablo Escobar, l’icône qui ne devrait pas être

Et ces effets, il en est le témoin quotidiennement. Juan Pablo Escobar explique recevoir entre 3000 et 4000 messages par jour, provenant de jeunes du monde entier, lui affirmant fièrement vouloir devenir comme son père, après avoir visionné “Nar...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.