Wall Street termine en hausse, rassurée sur la Fed

par Sinead Carew

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en hausse jeudi, mais les investisseurs sont restés prudents dans l'attente de l'issue de la rencontre entre les présidents américain et chinois, Donald Trump et Xi Jinping, et alors que l'administration américaine examine de possibles options militaires en Syrie.

Les opérateurs de marché ont été rassurés par les déclarations du président de la Fed de San Francisco, John Williams, qui a évoqué une réduction progressive du bilan de la Réserve fédérale (Fed) en parallèle d'un relèvement de taux.

Ils avaient été échaudés la veille par la publication du compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed montrant que la banque centrale américaine avait évoqué le mois dernier la possibilité d'une réduction de son bilan avant la fin de cette année.

"Les gens ont décidé avec le recul que le marché avait sur-réagi", a dit Stephen Massocca de Wedbush Securities en référence à la baisse de Wall Street mercredi. "La Fed ne va pas retirer son soutien au marché sans discernement. Il y aura une certaine sensibilité à ce qui se passe dans l'économie."

L'indice Dow Jones a gagné 14,80 points, soit 0,07%, à 20.662,95. Le S&P-500, plus large, a pris 4,54 points, soit 0,19%, à 2.357,49.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 14,47 points (+0,25%) à 5.878,95.

Les présidents américain et chinois ont débuté jeudi une rencontre de deux jours, qui devrait être dominée par la question des relations commerciales entre les deux premières économies mondiales et la crise dans la péninsule coréenne.

L'issue de ce premier sommet sino-américain est d'autant plus attendue que Donald Trump n'a cessé de dénoncer lors de sa campagne présidentielle une politique commerciale qu'il jugeait déloyale de la part de la Chine et qu'il accusait d'être responsable de la perte d'emplois aux Etats-Unis.

L'examen par l'administration américaine des possibles options militaires pour réagir à l'attaque à l'arme chimique qui a fait des dizaines de morts mardi matin à Khan Cheikhoune en Syrie et que Washington impute au régime de Damas pousse aussi les investisseurs à la prudence.

Le secteur de l'énergie a fini en progression de 0,8% avec la hausse des cours du pétrole.

Les valeurs financières se sont reprises après avoir été pénalisées par les craintes d'une remontée moins rapide que prévu des taux d'intérêt et leur indice sectoriel a terminé en hausse de 0,6%.

Aux valeurs, L Brands a clôturé en hausse de 11,02%, s'adjugeant la plus forte progression du S&P 500, après que le distributeur, propriétaire notamment de la marque de sous-vêtements Victoria's Secret, a fait état de ventes moins mauvaises que prévu en mars.

Constellation Brands bondit de 6,43%, et signe la deuxième plus forte hausse de l'indice, après que le groupe de distribution et de spiritueux a fait état de prévisions pour son exercice fiscal 2018 supérieures aux attentes et de performances trimestrielles meilleures qu'attendu.

Sunoco termine en hausse de 20,24% après l'annonce de la cession de 1.100 magasins de proximité et de stations-service au japonais Seven & I Holdings pour 3,3 milliards de dollars.

Comcast a pris 2,11% après l'annonce par le câblo-opérateur de son entrée sur le marché très compétitif de la téléphonie mobile aux Etats-Unis.

A l'inverse, Advanced Micro Devices accuse la plus forte baisse du S&P 500 avec une chute de 6,35%, pénalisé par l'avis défavorable de Goldman Sachs, qui a initié son suivi de la valeur avec un conseil à "vendre".

Sur les marchés pétroliers, les cours du brut sont repartis de l'avant après avoir marqué le pas mercredi en raison de l'annonce d'une hausse inattendue des stocks de brut américains. Le Brent remonte vers les 55 dollars le baril et le brut léger américain vers les 52 dollars.

Le dollar évolue en légère hausse (+0,16%) face à un panier de devises de référence.


(Marc Joanny pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages