Le don de cheveux pour les personnes malades a doublé depuis le confinement

Elisa Samourcachian
Selon l'association Fake Hair Don't Care, ils reçoivent le double de don post-confinement.

CHEVEUX - Si récemment le chef Guillaume Gomez s’est laissé pousser les cheveux pour en faire don, il n’est pas le seul. Interrogée par Le Huffpost, l’association Fake Hair Don’t Care reçoit en moyenne “deux fois plus de dons quotidiens qu’en temps normal”. Une pratique qui s’installe de plus en plus en France.

Pendant le confinement, ce sont environ 85.000 salons de coiffure qui ont fermé. Durant cette période, beaucoup n’ont pas résisté à l’envie de se faire leur propre coupe, tandis que d’autres ont préféré attendre. 

Faire don de ses cheveux permet de fabriquer des perruques pour les personnes atteintes de cancer. L’association Fake Hair Don’t Care explique au HuffPost qu’avant l’épidémie, elle “recevait une centaine d’enveloppes par jour, et pendant le confinement jusqu’à aujourd’hui ce chiffre est passé à plus de 200”. 

C’est aussi le cas de l’association belge Think Pink qui confie au HuffPost: “Suite au confinement et à notre action lancée #lokdonation, nous avons constaté une hausse des dons de cheveux à hauteur de 50% supplémentaires par rapport à notre campagne annuelle coupe d’éclat”. 

Une action simple à réaliser

Pour faire don de ses cheveux c’est très simple. Il suffit simplement d’avoir une paire de ciseaux et une enveloppe à porter de main. 

Voici comment faire un don de cheveux de chez soi ou en allant chez un coiffeur.

Le confinement aura permis de sensibiliser un plus grand nombre de donateurs. Il n’y a qu’à faire un tour sur les réseaux avec le #hairdonations pour voir l’augmentation de cette pratique.

Beaucoup d’Américains se sont aussi mis à cette pratique. À Hollywood, l’actrice Jamie Lynn Sigler a fièrement posté une photo d’elle sur Instagram en évoquant le bien-être psychologique de faire ce don.

Pour faire don de vos cheveux, vous pouvez vous envoyer vos enveloppes aux associations Fake Hair Don’t Care, Solidhair et Think Pink. 

Si couper ses cheveux peut permettre d’aider les personnes malades, qu’attendons-nous pour nous y mettre ?

À voir également sur Le HuffPost: La réouverture des coiffeurs va aussi faire du bien aux...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.