Le conseil sexo qui a changé leur vie

Laetitia Reboulleau
·4 min de lecture
Sexy legs on lesbian couple in the bed
© Getty Images

Il n'y a pas d'âge pour avoir une révélation d'ordre sexuel. Chaque rencontre, chaque échange, chaque lecture peut avoir un véritable impact sur la sexualité. Plusieurs internautes ont accepté de nous confier le conseil qui avait tout changé pour leur permettre d'accéder au plaisir. Et plusieurs de leurs témoignages se rejoignent !

La sexualité est un véritable terrain de jeu. Il existe des tas de choses à explorer, des fantasmes, des sensations, des envies... Et tous ces facteurs évoluent en fonction des découvertes que l'on peut faire, grâce à des conversations, des lectures, des échanges, ou même grâce à la pornographie. Et parfois, il suffit d'un petit déclic pour découvrir tout un nouveau monde de plaisirs.

Le lubrifiant, c'est la vie

Chez les femmes, l'un des facteurs qui revient le plus est le plaisir ressenti grâce à l'utilisation de lubrifiant. Alors que ce produit est parfois utilisé honteusement par les personnes qui ont l'impression de ne pas être normales car elles souffrent de sécheresse vaginale, pour d'autres, c'est la clé du plaisir. Ivan confirme que cela a tout changé pour ses relations sexuelles avec sa compagne : "Elle et moi n'utilisions que notre salive, mais, à un moment, elle a fini par dire qu'elle aimerait trouver une autre alternative moins "risquée" au vu des bactéries potentiellement présentes dans la salive. On a donc utilisé notre premier lubrifiant, au bout de 3 ans de vie de couple et depuis on ne s'en passe plus."

D'ailleurs, certaines ne l'utilisent pas uniquement que pendant la pénétration. Sonia l'avoue : "J'adore 'torturer' mon homme en le masturbant pendant longtemps, doucement, pour ne pas qu'il jouisse trop rapidement. Mais sans lubrifiant, ce n'est pas forcément agréable, ça finit par tirer, irriter. Du coup, j'en utilise, et pour lui, c'est à chaque fois incroyable."

La révélation des jouets érotiques

Si certains hommes n'apprécient pas vraiment que leurs partenaires utilisent des sextoys, pour certaines, la clé du plaisir se trouve pourtant là. Et ce, en solo ou en duo ! Mélissa adore en effet utiliser des jouets avec son compagnon. "Depuis que j'utilise un vibro pendant la pénétration, j'ai un orgasme à chaque fois, ce qui n'était pas le cas avant", raconte-t-elle, enthousiaste.

Pour Marine, l'utilisation de stimulateurs clitoridiens a également été le déclic pour prendre plus de plaisir. "J'avais beaucoup de mal à jouir lors de mes rapports avec ma copine. On a tout essayé : cunnis, pénétrations, différentes stimulations... Jusqu'au jour où elle m'a offert un stimulateur clitoridien, en me proposant de me familiariser toute seule avec la bête avant qu'on ne l'utilise à deux. Bilan : explosif ! Depuis, elle en a un aussi, et on se fait beaucoup de bien mutuellement en les utilisant sur l'autre."

Les hommes et le plaisir prostatique

Pour bon nombre d'hommes, c'est le plaisir anal qui a été une véritable révélation. S'il paraît presque "classique" qu'un homme pratique la sodomie sur sa partenaire, le plaisir anal chez les hommes hétérosexuels reste tabou. Pourtant, aujourd'hui, Bob ne peut plus s'en passer : "Ma vie sexuelle a changé depuis que j'ai découvert le pegging ! J'y ai découvert un plaisir différent et sensationnel, et je n'imagine pas retourner en arrière."

Un avis partagé par Romain : "J'ai mis beaucoup de temps à comprendre mon envie d'être pénétré, puis à convaincre ma compagne de le faire. Mais au final, je n'ai jamais pris autant de plaisir. Vraiment, la stimulation prostatique, c'est que du bonheur !"

Oublier la pression de la performance

Pour Hugo, la révélation a été la suivante : "Il n'y a pas de bon ou de mauvais coup au lit. Tout est une question de discussions avec son ou sa partenaire". Un bon moyen d'arrêter de se mettre la pression pour être performant, mais aussi de se rappeler que ce qui fonctionne sur quelqu'un n'est pas forcément valable pour tout le monde. D'ailleurs, Ludivine le rappelle : "Les orgasmes et l'éjaculation ne sont pas l'objectif." Un rapport qui apporte du plaisir, même s'il ne va pas jusqu'à la jouissance, peut être tout aussi satisfaisant.

A ranger au rayon communication également : l'importance d'écouter les envies, ou l'absence d'envie de son ou sa partenaire. Valentin l'affirme : "Si quelqu'un fait la tête parce que tu n'as pas envie de faire l'amour, ignore cette personne. Le problème ne vient pas de toi mais d'elle." Un rappel important pour ceux qui croient encore en l'existence du "devoir conjugal", et qui estiment que le fait d'être en couple signifie que son ou sa partenaire doit toujours être prêt·e à faire l'amour. Et cela fonctionne également pour les désir des hommes, qui n'est pas automatique, ainsi que le rappelle Cécile : "Les hommes aussi ont le droit de ne pas toujours envie ou d'avoir un coup de mou, et j'ai appris que je ne devais pas le prendre contre moi."

A LIRE AUSSI

> Arrêtons d'avoir honte d'utiliser du lubrifiant !

> Les hommes ont-ils peur des sextoys ?

> Comment mettre sa cup ? Découvrez un tuto explicite... Sur PornHub !